DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brexit : inquiétude des entrepreneurs allemands

Brexit : inquiétude des entrepreneurs allemands
Taille du texte Aa Aa

Deinestadtklept.de est une société berlinoise qui imprime des autocollants et en vend une partie à des clients britanniques.

Imaginer le Royaume-Uni en dehors de l'Europe inquiète le Pdg : Paul Kündiger ne sait pas quelles procédures suivre pour exporter en Grande-Bretagne après le Brexit.

Paul Kündiger, PDG de deinestadtklebt.de : "De quel type de documents ai-je besoin ? Que dois-je faire ? Bien sûr, je peux imprimer les documents douaniers pour la Malaisie, mais ce ne sont pas les documents pour le Royaume-Uni."

Devant l'incertitude et la probabilité croissante d'un Brexit sans accord, Paul Kündiger a pris la décision d'interrompre ses affaires avec la Grande-Bretagne. Au moins le temps d'y voir plus clair.

Aujourd'hui, 10 % des clients de l'entreprise de Paul Kündiger sont britanniques. Ce n'est pas assez pour menacer la société, mais c'est une part suffisante pour inquiéter les 20 salariés de Deinestadtklebt.

Paul Kündiger, PDG de deinestadtklebt.de : "Le personnel est inquiet face au manque d'informations, ils attendent que je leur en donne. C'est comme avec les politiciens, tout le monde attend des réponses d'en haut. Mais je n'ai pas de réponse."

Paul Kündiger est loin d'être le seul dans son cas et la Chambre de Commerce allemande prépare ses membres à l'éventualité d'un Brexit sans accord.

Volker Treier, département international de l a Chambre de commerce allemande : "Nous avons environ 70 000 entreprises allemandes qui font du commerce avec le Royaume-Uni. Beaucoup d'entre elles n'ont aucune expérience de commerce avec un pays tiers."

De grandes entreprises allemandes sont également préoccupées à l'idée d'un Brexit sans accord.

C'est le cas des constructeurs automobiles pour qui le Royaume-Uni est un marché importants.

Mais pour eux, la priorité reste le marché intérieur européen.

Volker Treier, département international de la Chambre de commerce allemande : "Le marché intérieur de l'Union européenne n'est pas négociable. Cela a été clairement indiqué par la Commission européenne et le gouvernement allemand. L'industrie et le commerce allemands soutiennent cette position. Aucun compromis ne saurait menacer les quatre libertés fondamentales du marché intérieur."

Jona Kallgren, Euronews : "Brexit dur ou brexit sans accord, les entreprises allemandes attendent de la clarté et des réponses sur les manières de poursuivre le commerce avec le Royaume-Uni après le Brexit.