DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grand Prix de Tel-Aviv : le sacre de Sagi Muki devant son public

Grand Prix de Tel-Aviv : le sacre de Sagi Muki devant son public
Taille du texte Aa Aa

Au deuxième jour du Grand-Prix de Tel-Aviv, la Shlomo Arena est toujours en ébullition.

Dans la catégorie des -63 kilos, Maria Centracchio réussit le petit exploit de battre Inbal Shemesh, qui était pourtant la favorite à domicile. L'italienne a dominé son adversaire, remportant ainsi sa toute première médaille d'or sur le World Judo Tour. La première pour l'Italie en Israël.

La judoka de 24 ans, 59ème mondiale, compte bien monter au classement cette année.

"Aujourd'hui, c'était un jour spécial. Je suis venue ici pour gagner car il y a deux semaines, j'ai perdu mon oncle et je ne pouvais pas rester avec ma famille car je préparais cette compétition. Donc, je voulais vraiment faire quelque chose de mémorable ici. C'est un moment très spécial pour moi", a déclaré Maria Centracchio, très émue.

L'or pour la star locale Sagi Muki

Lui n'aura pas tremblé devant son public. Rien, ni personne ne semblait pouvoir le priver de la médaille d'or. L'israélien Sagi Muki, véritable icône dans son pays, l'emporte dans la catégorie des -81 kilos. En finale, il lui aura fallu moins d'une minute pour défaire son adversaire, le Bulgare Ivaylo Ivanov : ippon au bout de 56 secondes, pour la plus grande joie de ses supporters.

Grâce à cette victoire, Israël pointe en haut du tableau des médailles avec déjà trois breloques dorées décrochées à Tel-Aviv.

Pour le double champion d'Europe, le plus grand adversaire ne se trouvait peut-être pas sur le tatami ce jour-là, mais plutôt dans les tribunes de l'arena :

"C'est tellement émouvant de gagner cette compétition en Israël. Vous avez vu l'ambiance... Je suis tellement heureux d'apporter mon judo ici. Les attentes de la foule (pfff...), de savoir que ma famille est dans le public, et toute la pression du public israélien... Ce n’était pas facile, mais je suis heureux d'y avoir fait face et d’avoir emmené la foule avec moi. J'ai pratiqué mon plus beau judo aujourd'hui."

Un jour de "toute première fois"

Chez les -70 kilos, la Suédoise Anna Bernholm l'emporte logiquement face à la jeune Alice Bellandi, championne du monde junior. L'italienne n'a pas démérité et atteint ainsi son premier podium international dans la catégorie senior. Grande première aussi pour Bernholm, qui n'avait jusqu'à présent jamais été sacrée en Grand Prix.

La surprise du jour nous vient de Vadzim Shoka, dans la catégorie des -73 kilos. L'italien Giovanni Esposito semblait pourtant solide, mais le Bulgare a su rester patient... jusqu'à un o-soto-gari parfaitement réalisé à 35 secondes de la fin du combat. Une médaille d'or inespérée pour le judoka qui pointe à la 47ème place mondiale.