Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Venezuela : l'ultimatum de Paris, Berlin et Madrid

Venezuela : l'ultimatum de Paris, Berlin et Madrid
Taille du texte Aa Aa

Les pressions internationales s'intensifient contre Nicolas Maduro. Samedi, la France, l'Allemagne et l'Espagne ont lancé un ultimatum au président vénézuélien pour qu'il s'engage à organiser de nouvelles élections présidentielles.

Une main tendue à Nicolas Maduro mais sous étroites conditions.

Pedro Sanchez, Premier ministre espagnol : "Je tiens à le dire clairement : nous ne cherchons pas à à mettre à l'écart le gouvernement. Nous voulons la démocratie et des élections libres au Venezuela.(...) Le gouvernement espagnol donne à Nicolas Maduro huit jours pour appeler à des élections libres transparentes et démocratiques. Et si cela ne se produit pas, l'Espagne reconnaîtra Juan Guaido comme président du Venezuela en charge d'organiser ces élections".

La déclaration du président français sur le Venezuela

Mercredi, Juan Guaido, le jeune président du parlement vénézuélien s'est auto-proclamé "président par intérim" de son pays pour dénoncer la prise du pouvoir de Nicolas Maduro après des élections présidentielles jugées inéquitables par une partie de la communauté internationale.

Reste que le soutien des Européens à Juan Guaido n'est pas unanime. Les 28 pays de l'Union ne sont pas parvenus à fixer une échéance comme l'ont fait Paris, Berlin et Madrid. Ils ont néanmoins appelé à l'organisation de nouvelles élections.

La Chine et la Russie demeurent des alliés de Nicolas Maduro

En attendant, il y a urgence au Venezuela : à tout moment la situation pourrait dégénérer d'autant qu'une nouvelle manifestation de masse est prévue la semaine prochaine à l'appel de l'opposition.

Avec Agences