Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Après Modric, la justice croate abandonne ses charges contre Lovren

Après Modric, la justice croate abandonne ses charges contre Lovren
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Un tribunal de Zagreb a décidé lundi d'abandonner les poursuites contre le défenseur croate du FC Liverpool Dejan Lovren, accusé de faux témoignage dans un procès lié à la corruption.

Début décembre dernier, la justice croate avait également abandonné ses charges contre la superstar du Real Madrid Luka Modric, accusé du même délit.

Lovren, 29 ans, a été inculpé en septembre dernier de faux témoignage au procès de l'ancien patron du Dinamo Zagreb et éminence grise du football croate Zdravko Mamic.

Lovren avait témoigné sur son transfert du Dinamo Zagreb à Lyon, au procès de Mamic en 2017.

Le tribunal municipal de Zagreb "a le 25 janvier rejeté l'inculpation (...) contre Lovren", indique un communiqué de cette instance.

Le parquet peut porter plainte contre cette décision.

Mamic a été condamné en juin dernier a six ans et demi de prison pour corruption portant sur des millions d'euros. Il a fui la Croatie et se trouve actuellement en Bosnie voisine.

Tout comme Luka Modric, sacré Ballon d'Or 2018, Lovren a fait partie de la sélection nationale croate vice-championne du monde l'été dernier en Russie.

La Croatie a été battue en finale par la France, mais cela n'a en rien diminué la popularité des joueurs, considérés comme des héros de ce petit pays européen de 4,2 millions d'habitants.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.