DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rugby: Larkham limogé de son poste de coach assistant des Wallabies

Rugby: Larkham limogé de son poste de coach assistant des Wallabies
Taille du texte Aa Aa

Stephen Larkham a été limogé de son poste de coach assistant de l'Australie, à la suite de désaccords sur la stratégie et la philosophie de jeu avec le sélectionneur Michael Cheika, contesté à quelques mois de la Coupe du monde au Japon.

Larkham, ancien demi d'ouverture des Wallabies, s'est déclaré "déçu" par cette décision.

"Nous avons des différences de stratégie d'attaque et de philosophie générale du jeu. Nous ne pouvions pas nous mettre d'accord sur ces points clés et il est dans l'intérêt de l'équipe de recevoir des messages clairs et cohérents de la part de leurs entraîneurs", a-t-il expliqué.

"Mais en fin de compte, c'est Michael qui est le responsable des performances de l'équipe", a-t-il ajouté.

Cette décision intervient un peu moins de deux mois après que Cheika, sous pression après n'avoir remporté que quatre matches sur ses 13 disputés en 2018, a été maintenu à la tête de l'équipe australienne mais avec un pouvoir limité par la nomination d'un nouveau directeur du rugby, Scott Johnson.

A moins d'un an de la Coupe du monde 2019 au Japon (20 septembre-2 novembre), les Wallabies, finalistes malheureux en 2015, ont terminé l'année 2018 au 6e rang mondial et restent sur une décevante troisième place en Rugby Championship.

La Fédération australienne de rugby a précisé que Larkham se verra assigner un nouveau rôle de conseiller national pour le haut niveau, spécialisé dans le développement des compétences au sein du rugby à 7 et chez les équipes juniors.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.