DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Iran dévoile un nouveau missile de croisière d'une portée de 1.000 km

L'Iran dévoile un nouveau missile de croisière d'une portée de 1.000 km
Taille du texte Aa Aa

Les Gardiens de la Révolution islamique ont dévoilé jeudi un nouveau missile de croisière d'une portée de 1.000 km, selon l'agence de presse de l'armée idéologique de l'Iran.

Le nouveau missile appelé "Dezful" est un modèle plus récent que le Zolfaghar qui avait une portée de 700 km, a indiqué le général de brigade Amirali Hajizadeh, commandant de la force aérospatiale des Gardiens de la Révolution, selon l'agence Sepah.

L'Iran avait déjà annoncé samedi avoir testé avec "succès" un missile de croisière "Hoveizeh", d'une portée supérieure à 1.350 km, une annonce coïncidant avec le 40e anniversaire de la Révolution islamique.

La présentation du nouvel engin jeudi a été faite par M. Hajizadeh et le commandant des Gardiens de la Révolution, le général Mohamed Ali Jaafari, dans une usine de production de missiles qui n'a pas été localisée par l'agence Sepah.

Les programmes balistiques de la République islamique inquiètent les Occidentaux qui accusent l'Iran de vouloir augmenter la portée de ses missiles et de déstabiliser le Moyen-Orient, et Israël, ennemi juré de Téhéran. Certains officiers généraux iraniens affirment régulièrement souhaiter la destruction de l'Etat hébreu.

L'Iran répète que ses programmes de missiles répondent à une question de sécurité nationale, qu'ils n'ont qu'un but défensif et que cette question n'est pas négociable.

Fin janvier, le ministre des Affaires étrangères français Jean-Yves Le Drian avait menacé l’Iran de sanctions si celui-ci ne renonçait pas, notamment, à sa production de missiles.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.