DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vives tensions aux frontières du Venezuela

Vives tensions aux frontières du Venezuela
Taille du texte Aa Aa

Un premier camion d'aide humanitaire est entré au Venezuela, a annoncé ce samedi le président autoproclamé Juan Guaido, lors d'une journée particulièrement tendue aux frontières avec le Brésil et la Colombie.

Des soldats vénézuéliens rejoignent les pro-Guaido

De violents affrontements ont éclaté entre les pro-Guaido et l'armée, fidèle au président Maduro, qui a l'ordre de barrer la route aux camions remplis de vivres et de médicaments envoyés par les Etats-Unis. Les militaires auraient incendié un véhicule.

La tension est montée d'un cran quand un convoi d'aide humanitaire a tenté de franchir un barrage depuis la frontière colombienne. A bord se trouvaient des déserteurs. Une dizaine de militaires et policiers auraient ainsi franchi la frontière ce samedi pour se rendre en Colombie et rejoindre les partisans de Juan Guaido.

Le président autoproclamé du Venezuela, présent à la frontière, avait promis l'amnistie aux militaires qui tourneraient le dos à Nicolas Maduro, espérant ainsi faire tomber le dernier pilier du régime.

Nicolas Maduro rompt avec la Colombie

Nicolas Maduro refuse de laisser rentrer l'aide humanitaire, car il y voit les prémices d'une intervention militaire américaine.

Après avoir ordonné la fermeture de la frontière avec le Brésil, le président contesté du Venezuela annoncé samedi la rupture des relations diplomatiques avec la Colombie.

Devant ses partisans à Caracas, il a accusé l'Etat voisin de commettre une "agression" contre son pays et donné 24 heures aux représentants diplomatiques colombiens pour quitter le territoire du Venezuela.