Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Russie : l'hommage de l'opposition à Boris Nemtsov

Russie : l'hommage de l'opposition à Boris Nemtsov
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

A Moscou comme à Saint-Pétersbourg plusieurs milliers d'opposants à Vladimir Poutine ont participé dimanche à une marche du souvenir. Un hommage à la mémoire de Boris Nemtsov, l'ancienne figure de proue de l'opposition, assassinée il y a tout juste quatre ans au pied du Kremlin.

Ilya Yashin, co-organisateur de la marche : "Nous sommes sortis aujourd'hui pour ne pas pleurer et rester en deuil, nous sommes sortis demander aux autorités la libération des prisonniers politiques. Nous exigeons une enquête sur le meurtre de Boris Nemtsov qui ne se concentre pas seulement sur les tueurs mais sur ceux qui l'ont ordonné. Nous demandons des réformes démocratiques, nous demandons le renouvellement du pouvoir."

En 2015, peu après l'assassinat de Nemtsov, une foule immense s'était réunie pour lui rendre hommage (archives AFP)

Mikhaïl Kassianov, ex-président du gouvernement russe : "Nous demandons aux autorités de faire la lumière sur ce meurtre, et de ne pas imiter les enquêtes passées, dans lesquelles personne n'a été retrouvé, ni les organisateurs, ni ceux qui ont commandité le meurtre".

En 2017, cinq hommes originaires des républiques russes du Caucase ont été condamnés pour le meurtre de Nemtsov à des peines de 11 à 20 ans de prison. Mais l'enquête n'a jamais permis de remonter jusqu'aux commanditaires du crime.

"Aujourd'hui, quand les gens demandent qui d'autre peut s'opposer à Poutine ? Il n'y a personne d'autre évidemment. Boris était le dernier, et ils l'ont éliminé", confesse un manifestant.

Boris Nemtsov avait été vice-premier ministre à l'époque du président Boris Eltsine avant d'être écarté du pouvoir.
Il a été abattu de quatre balles tirées à bout portant le 27 février 2015 alors qu'il s'apprêtait à manifester contre la guerre en Ukraine.

Avec Agences