Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

The Brief from Brussels : un stage qui fait couler beaucoup d’encre

The Brief from Brussels : un stage qui fait couler beaucoup d’encre
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le Parlement européen compte parmi ses stagiaires la fille du porte-parole du Kremlin. Elizaveta Peskova effectue sa mission auprès de l'eurodéputé français Aymeric Chauprade. L'ancien conseiller pour les affaires internationales de Marine Le Pen assure que depuis son arrivée, au mois de novembre, elle n'a jamais eu accès à des documents sensibles. "Je ne prendrais aucun risque pour la sécurité de mon pays et celle de l'Union européenne concernant des données confidentielles", assure-t-il. Certains députés ne cachent pas leur effarement. Ils soulignent que les relations avec la Russie se sont détériorées ces dernières années. Sandra Kalniete appelle le Parlement à revoir ses conditions lors des procédures de recrutement.

Un pas de plus pour la réforme du droit d’auteur européen

La réforme du droit d'auteur de l'UE passe un nouvel obstacle. La commission des Affaires juridiques du Parlement européen a approuvé le compromis conclu la semaine dernière entre les eurodéputés, les Etats membres et la Commission européenne. Le texte sera soumis au vote de l'ensemble des parlementaires d'ici la fin du mois de mars.

Désignation du chef du Parquet européen

Le Parlement européen auditionne ce mardi les candidats au poste de chef du Parquet européen. Cet organe aura pour mission d'enquêter et de poursuivre les infractions qui portent atteinte au budget de l'Union. Le procureur pourra mener des procédures contre la fraude et la corruption. Le parquet européen devrait être opérationnel d'ici fin 2020.

Manque de preuve contre le gouverneur de la Banque centrale de Lettonie

La suspension du gouverneur de la Banque centrale de Lettonie n'est pas conforme aux règles européennes. Selon la Cour de justice de l'UE les autorités lettonnes n'ont pas apporté de preuves suffisantes concernant les accusations de corruption et de trafic d'influence.