EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Les journalistes croates se rassemblent pour dénoncer les pressions politiques

Les journalistes croates se rassemblent pour dénoncer les pressions politiques
Tous droits réservés 
Par Guillaume Petit
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon l'association des journalistes croates, plus de 1 100 affaires judiciaires sont en cours contre des journalistes ou des organes d'information.

PUBLICITÉ

"Vous vous emparez des médias, nous n'abandonnerons pas le journalisme". C'est le slogan brandi ce samedi par des centaines de journalistes croates, qui se sont rassemblés pour une manifestation à Zagreb, la capitale croate, au son des tambours et des sifflets. 

Objectif clairement affiché : dénoncer la multiplication des poursuites judiciaires et les pressions politiques visant les reporters dans le pays.

Un rassemblement organisé par l'Association des journalistes croates, pour pointer du doigt ce qu'elle considère comme une "censure" de la part du pouvoir politique, et en particulier "du gouvernement conservateur".

"Un journalisme libre et équilibré est un droit pour tous. Sans la liberté de la presse, il n'y a pas de démocratie", a affirmé lors d'un discours Hrvoje Zovko, de l'Association des journalistes croates.

"Nous vivons dans un pays où l'on peut être condamné pour avoir publié une information vraie", a accusé le dirigeant syndical, devant les manifestants.

Plus de 1 100 affaires judiciaires en cours

Les plaintes sont le plus souvent intentées par des hommes politiques ou des personnalités publiques, au prétexte de "violation de la vie privée" ou "d'atteinte à l'honneur".

Selon l'association, plus de 1 100 affaires judiciaires sont en cours contre des journalistes ou des organes d'information.

Au cœur du mouvement de protestation, figurent les plaintes déposées par la direction de la radio-télévision publique HRT contre l'Association des journalistes croates, des médias concurrents et des journalistes.

Financée essentiellement par une redevance mensuelle, et accusé de servir davantage les intérêts des partis au pouvoir, le groupe audiovisuel à l'Association des journalistes une compensation financière pour "atteinte à sa réputation".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Présidentielle croate : le scrutin s'annonce serré

Législatives croates : les conservateurs pro-européens en tête

Croatie : les conservateurs au pouvoir ont remporté les élections législatives