Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Canada : Nouvelle démission au sein du gouvernement Trudeau

Canada : Nouvelle démission au sein du gouvernement Trudeau
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le Premier ministre canadien est à nouveau mis à mal politiquement avec la démission surprise d'une ministre de son gouvernement.

Jane Philpott, jusque-là ministre du Budget, a dit vouloir prendre ses distances avec l'équipe de Justin Trudeau, éclaboussée par des soupçons d'ingérence dans une procédure judiciaire.

REUTERS/Patrick Doyle/File Photo
Le Premier ministre canadien Justin Trudeau avec la présidente du Conseil du Trésor (ministre du Budget) Jane Philpott, le 14 janvier 2019REUTERS/Patrick Doyle/File Photo

Le chef du gouvernement s'est dit "déçu" par cette décision. Lors d'un meeting avec ses partisans libéraux, il a salué le travail accompli par la ministre, et assuré qu'il allait tenter de répondre aux inquiétudes suscitées par cette affaire.

L'affaire a éclaté il y a trois semaines lorsqu'une autre ministre, Jody Wilson-Raybould, a dit avoir subi des pressions de la part de Justin Trudeau pour qu'elle tente d'empêcher un procès au groupe SNC-Lavalin. Ce géant du BTP est accusé d'avoir versé des pots-de-vins au régime de Khadafi, pour décrocher des contrats. En cas de procès de l'entreprise, de nombreux emplois seraient menacés.

Adrian Wyld/The Canadian Press via AP
Jody Wilson-Raybould, ex-ministre canadienne de la Justice, le 27 février dernierAdrian Wyld/The Canadian Press via AP

Jody Wilson-Raybould a rendu son tablier. Dans la foulée, Gerald Butts, un des conseillers du Premier ministre, a lui aussi démissionné. Il doit être auditionné ce mercredi par des députés.

Ces démissions fragilisent le camp du Premier ministre à 8 mois des élections législatives.