Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Nouvelle journée de contestation anti-Bouteflika en Algérie

Nouvelle journée de contestation anti-Bouteflika en Algérie
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Nouvelle journée de colère en Algérie. Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté à Alger et dans plusieurs autres villes du pays, pour dénoncer la cinquième candidature du président Abdelaziz Bouteflika.

Normalement interdites depuis 2001, les manifestations sont quasi-quotidiennes dans la capitale depuis dix jours. Déployées en nombre, les forces de l'ordre ont utilisé du gaz lacrymogène contre les manifestants. La plupart sont des étudiants, issus des différentes universités de la ville.

Mais la contestation touche désormais toutes les franges de la population, comme l'affirme un manifestant, interrogé par le correspondant d'Euronews à Alger, Zinab Ben Zita : "Ça fait 20 ans que ça dure, et là c'est tout le peuple qui se révolte. Etudiants et toutes les catégories du peuple. On en a marre."

Abdelaziz Bouteflika est au pouvoir depuis 1999, mais à 82 ans, il souffre de graves problèmes de santé et est régulièrement hospitalisé. Il séjourne actuellement dans un hôpital en Suisse, et aucune date de retour en Algérie n'a pour le moment été déclarée.

Après l'annonce officielle de sa candidature dimanche, le chef de l'Etat a promis de ne pas aller au bout de son mandat et de quitter le pouvoir après une série de réformes. Des engagements qui n'ont pas calmé la colère des manifestants.