This content is not available in your region

47 ans après le Bloody Sunday en Irlande du Nord, bientôt un procès?

Access to the comments Discussion
Par Sandrine Delorme  avec Reuters
euronews_icons_loading
47 ans après le Bloody Sunday en Irlande du Nord, bientôt un procès?

Au Royaume-Uni, 47 ans après, le parquet de Londonderry doit annoncer s'il va poursuivre ou non d'anciens soldats britanniques pour le massacre du Bloody Sunday.

Ce dimanche sanglant a eu lieu le 30 janvier 1972 : ce jour-là, une marche pacifiste pour défendre les droits civiques de la communauté catholique minoritaire à Derry est réprimée par l'armée envoyée par le gouvernement anglais. En fin de manifestation, les membres du 1er bataillon de Paras abattent 14 civils non armés dont 7 enfants. Cette tuerie a transformé une querelle qui couvait entre catholiques et protestants en trois "décennies" de ce qu'on a appelé les "Troubles", trois décennies qui ont fait 3 600 morts.

Ce n'est qu'en 2013 que Londres a reconnu la responsabilité de l’armée britannique. Et qu'un an plus tard, un organe indépendant a été désigné pour mener les enquêtes.

La décision du jour est susceptible de provoquer de nouvelles séries d'accusations parmi les anciens combattants de l'armée.