DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Consultations citoyennes : grand débat ou grand oral politique de Macron ?

Consultations citoyennes : grand débat ou grand oral politique de Macron ?
Taille du texte Aa Aa

En France s'achève ce vendredi la première phase du "grand débat national" lancé par le gouvernement dans la foulée de la crise des "gilets jaunes". Deux mois de consultations et de rencontres pour écouter les préoccupations des Français dans un contexte de fortes tensions sociales.

Emmanuel Macron s'est-il mis trop en avant ?

Le débat va désormais se poursuivre en comité restreint avec des conférences citoyennes sur tout le territoire afin de peaufiner les innombrables propositions soumises au gouvernement : pouvoir d'achat, retraites, impôts, justice sociale, santé, environnement... Voilà pour les grandes thématiques. Les propositions déboucheront-elles sur des mesures concrètes ? Seul l'avenir le dira.

L'opposition a, elle, régulièrement fustigé ce "grand débat" qualifié davantage de "grand oral" du président français, accusé d'avoir profité de ces tribunes locales pour faire campagne en vue des élections européennes.

Pour les "garants" du grand débat, un collège de cinq personnalités désignées pour superviser son bon déroulement démocratique, Emmanuel Macron et ses ministres ont eu tendance à trop de se mettre en avant :

"Il y a un processus démocratique qui donne la parole aux Français de façon la plus large, il ne faudrait pas, parce qu'il y a des interventions plus politiques du Président ou des ministres, que ce processus là en souffre et que certains se disent que finalement, tout cela n'est qu'une opération de communication électorale. Donc effectivement, ce que nous avons dit, c'est que il serait mieux pour les politiques quels qu'ils soient, de se tenir en retrait et de laisser le grand débat se dérouler simplement" , souligne Isabelle Falque-Pierrotin, garante du grand débat.

Les Français expriment une "demande d'action"

Les garants saluent par ailleurs la très forte participation citoyenne au grand débat. Des Français qui attendent désormais des résultats de leurs propositions :

_"Nous avons participé à beaucoup de réunions locales. Ce qui s'exprime de façon claire, c'est une demande, une attente d'action, de décisions. Dans ce grand débat, les Français expriment le fait que des constats ont été faits, des réformes ont été proposées, des rapports ont été écrits. Il est temps maintenant de prendre des décisions sur un certain nombre de points. C'est clairement une attente forte de la part de ceux qui ont participé au grand débat."
_

Le "grand débat national" n'aura pas pour autant éteint le mouvement des "gilets jaunes", alors qu'un 18ème samedi consécutif de manifestations est prévue dans plusieurs villes de France. La mobilisation s'est toutefois essoufflée. Il y n'avait que 28.000 manifestants samedi selon le ministère de l'Intérieur, loin des 282.000 recensés le 17 novembre.