DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coupe de la Ligue de hand: Montpellier et Paris se retrouvent déjà

Taille du texte Aa Aa

Montpellier et Paris vont se retrouver en finale de la Coupe de la Ligue de handball, dimanche au Mans, une semaine après la victoire des Languedociens devant leur public en quarts de finale de la Coupe de France.

En demi-finale, les Parisiens, doubles tenants du titre, ont facilement éliminé leurs voisins d'Ivry, 27 à 22, samedi en demi-finale. Puis les Montpelliérains, des spécialistes de l'épreuve avec dix sacres, se sont débarrassés avec plus de difficulté de Saint-Raphaël, 25 à 23.

Il y a huit jours, le MHB, qui restait pourtant sur la claque de son élimination dès le premier tour de la Ligue des champions, avait rebondi en éliminant les Parisiens, tenants aussi de la Coupe de France, 32 à 31. C'était seulement la troisième défaite de la saison du PSG (une au Trophée des champions et une en Ligue des champions).

"Ça va être compliqué. Avec toute l'énergie qu'on a dépensée, on n'avait gagné que d'un but! Ils vont être énervés et il va falloir être encore meilleur", a déclaré Valentin Porte. Le capitaine montpelliérain s'est blessé contre Saint-Raphaël mais espère être présent pour la finale malgré son entorse.

Les Montpelliérains partaient grands favoris après s'être largement imposés dans le Var en Championnat il y a quinze jours (32-24). Ils ont eu plus de mal cette fois-ci à cause d'une performance en accordéon qui a permis à Saint-Raphaël de revenir plusieurs fois dans le coup: de 8-4 en première période à 11-11 à la pause, puis de 19-14 à 21-19 en seconde mi-temps. Mais les arrêts de Vincent Gérard et les buts de Melvyn Richardson (6 au total) ont fait la différence.

- Paris facile -

Dans la première affiche, très déséquilibrée, il n'y a eu aucun suspense. Grâce à un gros effort défensif, l'écart était déjà de huit longueurs en faveur de Paris à la pause (15-7).

Les banlieusards, à la lutte pour le maintien en Starligue (12e sur 14), ont bien réagi au retour des vestiaires, mais les jeux étaient déjà faits.

Nedim Remili et le Croate Luka Stepancic ont été les meilleurs buteurs parisiens avec quatre buts chacun.

"Il fallait montrer à Ivry notre détermination dès l'entame du match. C'était très bien en première mi-temps. On a réussi à creuser l'écart en étant très impliqués dans le secteur défensif", a commenté le gardien Thierry Omeyer, auteur de huit arrêts en première période.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.