PUBLICITÉ

Trump : le procureur Mueller a remis son rapport sur les soupçons de collusion avec la Russie

Trump : le procureur Mueller a remis son rapport sur les soupçons de collusion avec la Russie
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Remise du rapport du procureur Mueller sur une possible ingérence de la Russie pendant la campagne de 2016. Un document crucial pour l'avenir politique de Donald Trump.

PUBLICITÉ

L'enquête russe s'achève pour le procureur spécial Robert Mueller, mais elle est loin d'être terminée.

L'ancien chef du FBI a remis son rapport vendredi au ministre de la justice, Bill Barr. Il enquêtait depuis près de deux ans sur les liens prétendus entre Moscou et l'équipe de campagne de Donald Trump pendant l'élection présidentielle de 2016. Il s'est également attelé à déterminer si le président avait ensuite tenté de gêner la justice dans son enquête.

C'est désormais à Bill Barr de décider s'il publie l'intégralité ou partie des conclusions du rapport. S'il prône la plus grande transparence, le ministre n'a pas la confiance aveugle de l'opposition démocrate. Celle-ci se veut vigilante, exige que l'ensemble du rapport soit rendu public. Surtout, elle refuse que le clan Trump en ait la primeur. Le sénateur démocrate de l'Etat de New York, Chuck Schumer, est clair :

"Bill Barr ne doit pas donner au président Trump, à ses avocats ou à ses conseillers un avant-goût des preuves ou des conclusions du rapport Mueller."

Donald Trump, lui, ne craint pas d'être accusé de collusion, faute de preuves suffisamment solides.

"À un moment donné, je suppose que j'en parlerai. Ce qui est bien, c'est qu'il n'y a pas eu collusion, pas d'obstruction, il n'y avait rien. C'est ça qui est bien. Il n'y a pas eu d'appels téléphoniques, rien du tout. J'ai gagné une course parce que j'étais un meilleur candidat qu'elle (Hillary Clinton) et n'avais rien à voir avec la Russie."

Le président américain s'attend en revanche à être poursuivi pour obstruction à la justice, une hypothèse à laquelle il s'est déjà préparé.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Enquête Mueller : les démocrates exigent la publication du rapport "complet"

Mike Pence : "Je crois que l'Amérique est le leader du monde libre"

Procès Trump : aucun juré choisi à l'issue du premier jour