EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Le Brexit affole les résidents britanniques en Espagne

Le Brexit affole les résidents britanniques en Espagne
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Notre journaliste a parlé du Brexit et de ses conséquences avec une Britannique qui réside en Espagne depuis huit ans.

PUBLICITÉ

Le Brexit prend un nouveau tournant. Theresa May a promis de démissionner si le Parlement britannique vote son accord de retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne. A Alicante, où vivent plus de 100 000 Britanniques, cette situation créé beaucoup d’inquiétudes.

Les gouvernements britannique et espagnol ont approuvé un accord permettant à leurs résidents de continuer à voter et à se porter candidats aux élections municipales. C'est le cas de Carole Saunders. Elle vit en Espagne depuis 30 ans. Elle est conseillère municipale dans la ville de Calpe, au nord d'Alicante, depuis 8 ans.

Cristina Giner : Que pensez vous de l'annonce de Theresa May ?

Carole Saunders : C'est terrible, nous sommes dans le chaos total, nous ne savons pas ce qu'il va se passer maintenant. Le Parlement n'est parvenu à choisir aucune des options possibles. Je ne comprends pas, c'est vraiment dommage, c'est une honte.

Cristina Giner : Que va t-il se passer maintenant ?

Carole Saunders : Je ne sais pas, je pense que nous nous dirigeons vers un deuxième référendum. Je parle à beaucoup de gens qui disent vouloir voter de nouveau. Ils veulent voter pour rester dans l'Union maintenant qu'ils comprennent mieux ce qu'il peut se passer. Ils ne sont pas d'accord.

Cristina Giner : Quelle est la principale préoccupation des Britanniques ici ?

La première inquiétude, c'est la santé, car nous n'avons pas signé d'accord avec le gouvernement espagnol. Pour l'instant, le Royaume-Uni paie l'Espagne pour les soins des Britanniques prodigués ici. Tout le monde est heureux avec les soins sanitaires donnés dans la communauté de Valence.

Nous avons connu un autre problème l'autre jour. J'en ai parlé avec le consulat britannique. La police espagnole a commencé à refuser des permis de résidence aux Britanniques, alors qu'ils peuvent normalement rester jusqu'au 29 mars. A cause de cela, c'est compliqué pour les gens qui veulent acheter une maison ici et rester y vivre.

Voici les deux problèmes principaux. Je suis très inquiète.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Anders Vistisen : "Identité et Démocratie est la seule opposition au statu quo actuel"

Nicola Procaccini : "La prochaine Commission sera de centre-droit"

Walter Baier : "Les partis établis reprennent à leur compte le discours d'extrême droite"