Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brexit : l'ombre du "no deal" plane

Brexit : l'ombre du "no deal" plane
Tous droits réservés
REUTERS/Pascal Rossignol
Taille du texte Aa Aa

C’est un scénario qui se concrétise chaque jour un peu plus : celui d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, sans accord.

Après le nouveau rejet d’un texte par les députés britanniques, Donald Tusk, président du Conseil européen, a appelé les 27 à se réunir pour un sommet extraordinaire le 10 avril, à deux jours de la nouvelle date du Brexit.

Un vote, reçu à Bruxelles comme un nouveau désaveu du gouvernement de Theresa May : Londres doit présenter de nouvelles solutions avant la date butoir. Le ton est donné : l’Union européenne se dit prête à poursuivre sa route, sans partenaire britannique.

"Laissez-moi être franc. Mesdames et messieurs. En l'absence d'un choix positif, l'option par défaut consistera à ne pas conclure d'accord, ce qui est devenu plus que probable. Ça n'a jamais été notre scénario. Mais l'UE des 27 est maintenant prête", a réagi Michel Barnier, négociateur en chef du Brexit pour l'UE.

A Paris, la présidence française se prépare elle aussi à un Brexit sans accord : « Il appartient au Royaume-Uni de présenter dans les tout prochains jours un nouveau plan », affirme l’Elysée.