DERNIERE MINUTE

L'appel au boycott de George Clooney contre les hôtels liés au sultan de Brunei

L'appel au boycott de George Clooney contre les hôtels liés au sultan de Brunei
Taille du texte Aa Aa

George Clooney appelle au boycott des hôtels appartenant au sultan de Brunei, qui s'apprête à appliquer un nouveau code pénal qui prévoit la peine de mort à l'encontre des homosexuels, notamment, mais pas seulement. La star américaine a reçu le soutien d'Elton John.

C'est une prise de parole politique rare de la part d'une aussi grande star...

Dans une tribune publiée par le magazine Deadline aux Etats-Unis, l'acteur américain George Clooney s'attaque directement au sultanat de Brunei.

Le comédien de 57 ans appelle au boycott de neuf hôtels de luxe liés au sultan, qui va instaurer à compter du 3 avril la peine de mort en cas d'homosexualité ou d'adultère, en invoquant la charia.

Parmi ces hôtels, les établissements parisiens Le Meurice et l'Hôtel Plaza Athénée, mais aussi trois hôtels au Royaume-Uni dont deux à Londres, deux autres en Californie aux Etats-Unis, et deux autres en Italie, à Milan et à Rome.

George Clooney reconnaît avoir séjourné dans ces hôtels sans savoir à qui ils appartenaient.

Mais désormais, il dénonce avec vigueur cette atteinte aux droits humains :

« Le 3 avril 2019 tiendra sa propre place dans l’histoire. C’est le jour où la nation de Brunei commencera à lapider et à fouetter à mort ses citoyens homosexuels », écrit George Clooney.

« Chaque fois que vous séjournez dans l’un de ces neuf hôtels, ou que vous y organisez une réunion ou que vous y dînez, vous mettez directement de l’argent dans la poche des personnes qui choisissent de lapider et fouetter leurs propres citoyens », écrit-il sur Deadline.

Cette dénonciation créée un scandale planétaire et reçoit le soutient de nombreuses personnalités, comme celui d'Elton John, qui a lui aussi republié la liste des hôtels sur Twitter, et dénoncé cette politique anti-LGBT.

Un code pénal "cruel" et "inhumain"

Le bureau du Premier ministre de Brunei a répliqué en rappelant que le pays avait un « double système judiciaire », l’un qui ne s’applique qu’aux musulmans - l’autre civil, qui concerne l’ensemble des habitants du pays.

Concrètement, cela signifie que les deux tiers de ce pays musulman, soumis à nouvelle législation seront à compter du 3 avril potentiellement discriminés et menacés de mort.

Les clients du Plaza Athénée avaient quant à eux des opinions diamétralement opposées. Si une cliente dit "regretter d'être venue ici", un autre déclare : "Je me fiche de ce que pense George Clooney. Je m'en fiche. C'est le meilleur hôtel. Ils sont polis et surtout ils offrent du boulot, voilà ce qu'on doit retenir".

Du "boulot", mais surtout des mises à mort en cas d'homosexualité ou d'adultère.

L'ONU dénonce un code pénal "cruel" et "inhumain", qui introduit également la flagellation publique comme punition pour l'avortement et l'amputation pour le vol.

"Souvenez-vous en quand vous irez dans ces hôtels", conclut George Clooney.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.