Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

"Ils nous prennent pour des idiots ?" Réactions à la démission annoncée de Bouteflika

Alger, ce mardi 02/04/2019
Alger, ce mardi 02/04/2019
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En Algérie, la démission annoncée du président Bouteflika n'a suscité quasiment aucune réaction de joie. Et pour cause : les Algériens semblent soupçonner un nouveau tour de passe-passe.

Leur méfiance s'est aiguisée ces dernières semaines au fil des décisions de la présidence, perçues comme des manœuvres pour rester au pouvoir.

Le président Bouteflika aurait dû partir dès le début du mouvement de contestation, quand les gens se sont mobilisés contre la perspective du 5ème mandat. Il aurait dû entendre ce qu'on lui dit, à savoir qu'on ne veut plus de lui.
Amine
Habitant d'Alger
Pour moi, la question, c'est : est-ce que les gens au pouvoir nous prennent pour des idiots, ou bien est-ce qu'ils ne savent vraiment pas comment se dépêtrer de tout ça ?
Abdelwahab
Habitant d'Alger

Pour de nombreux Algériens, pas question d'attendre le 28 avril. C'est tout de suite que le chef de l’État, 82 ans, doit démissionner. Et au-delà de Bouteflika, c'est tout le régime qui doit dégager.

C'est ce qu'ils clament chaque vendredi depuis un mois et demi, par centaines de milliers dans toutes les grandes villes du pays.

> Toujours plus d'Algériens dans les rues, contre le régime Bouteflika

Sans attendre vendredi, des étudiants se sont rassemblés ce mardi à Alger pour dire leur opposition au système Bouteflika.

- avec agences -