DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Moins de morts sur les routes de l'UE en 2018

Moins de morts sur les routes de l'UE en 2018
Tous droits réservés
GUILLAUME SOUVANT / AFP
Taille du texte Aa Aa

Le nombre de tuées sur les routes de l'Union européenne a légèrement baissé l'année dernière. Dans l'ensemble des pays membres, 25 100 personnes ont perdu la vie en 2018, représentant une baisse de 1% par rapport à 2017, a indiqué ce mercredi la Commission européenne. Cette baisse est beaucoup plus significative, - 21%, si l'on compare avec les données de 2010. "Mais des efforts supplémentaires sont indispensables pour faire un grand bond en avant", a insisté l'exécutif européen dans un communiqué.

Avec une moyenne dans l'UE de 49 décès par million d'habitants, les routes européennes sont "de loin les plus sûres au monde" a assuré la Commission.

En la matière, le Royaume-Uni (avec 28 décès par million d'habitants) fait figure de premier de la classe en matière de sécurité routière, suivi du Danemark (30 décès par million), de l'Irlande (31 décès par million) et de la Suède (32 décès par million).

A l’inverse, la Roumanie (96 décès par million) ferme la marche, avec la Bulgarie (88 décès par million), la Lettonie (78 décès par million) et la Croatie (77 décès par million).

La France se situe elle dans la moyenne européenne, avec 48 décès par million d'habitants. La Belgique est elle légèrement au dessus avec 52 décès par million.

Outre les 25 100 décès enregistrés en 2018 dans l'UE, la Commission souligne que 135 000 personnes ont par ailleurs été gravement blessées l'an passé sur les routes européennes.

"_Nous poursuivons les efforts pour atteindre la Vision zéro_", soit c'est-à-dire zéro décès sur les routes d'ici à 2050, a promis la commissaire européenne aux Transports Violeta Bulc en conférence de presse.

Dans son rapport, la Commission a détaillé ces accidents mortels en fonction de différents facteurs. Concernant les moyens de transports, les passagers de voitures ont représenté le plus grand nombre de décès (46%) dans l'Union européenne en 2018. Les accidents mortels ont été le plus fréquents dans la tranche d'âge entre 25 et 49 ans, avec 34%. Enfin, ils se sont principalement produits sur des routes dans les zones rurales (54%).