Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Début des législatives en Inde, un scrutin "taille XXL"

Début des législatives en Inde, un scrutin "taille XXL"
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les Indiens ont commencé ce jeudi matin à voter pour les législatives. Le scrutin va durer près de 6 semaines. Les différentes régions votent à tour de rôle.

Cet exercice démocratique est compliqué à organiser : il s'agit en effet de permettre à 900 millions de personnes de pouvoir se rendre aux urnes. Ce qui fait dire aux experts, que ce sont les plus grandes élections de l'histoire.

Quelques chiffres sur la démesure des opérations de vote

* Tous les Indiens âgés de 18 ans ou plus au 1er janvier 2019 ont le droit de voter. Ce qui représente près de 900 millions personnes sur 1,3 milliard d'habitants, d'après la commission électorale.

* 300 millions sont analphabètes.

* Depuis 2010, les Indiens résidant à l'étranger ont aussi le droit de voter.

* Près de 10 millions d'officiels seront mobilisés pour assurer le déroulement des élections, sous la supervision de la commission électorale dont le siège est à New Delhi.

* L'élection se déroule sur près de six semaines, les régions votant à tour de rôle pour des raisons logistiques. Cette année, le scrutin est découpé en sept phases différentes, dont la dernière aura lieu le 19 mai.

* Il est stipulé dans le code électoral indien qu'aucun électeur ne doit avoir à parcourir plus de deux kilomètres pour voter.

Narendra Modi vs Rahul Ghandi

543 sièges de députés sont à pourvoir dans la chambre basse du parlement.

Depuis 2014, ce sont les nationalistes hindous qui sont au pouvoir. Et leur chef, Narendra Modi, espère bien décrocher un nouveau mandat de Premier ministre.

Âgé de 68 ans, Modi jouit d'une grande popularité, d'abord en raison de ses origines populaires, mais aussi en raison de ses postures nationalistes.

REUTERS/Amit Dave
Narendra Modi, le 10/04/2019REUTERS/Amit Dave

Son adversaire principal, c'est Rahul Gandhi, héritier de la famille Nehru-Gandhi. A 48 ans, c'est lui qui porte les couleurs du Parti du Congrès, cette puissante formation qui a longtemps dominé l'échiquier politique indien.

REUTERS/Adnan Abidi
Rahul Gandhi, le 02/04/2019REUTERS/Adnan Abidi

Les thèmes de campagne

L'économie aura été au cœur de la campagne électorale. La croissance est pourtant flatteuse, autour de 7%, mais ce n'est pas suffisant pour faire face à la pression démographique. 10 millions de jeunes arrivent chaque année sur le marché du travail, mais le nombre de création d'emplois ne suffit pas.

Et puis l'économie a violemment pâti du fiasco de la démonétisation surprise de certains billets à l'automne 2016.

Autre sujet au cœur de la campagne : les relations avec les voisins, et notamment, le Pakistan. Des relations tendues, marquées par plusieurs flambées de violence dans l région disputée du Cachemire.

- avec agences -