Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Inde : Modi et le BJP vers une victoire écrasante aux élections législatives

M. Modi, serre la main du président du BJP, Amit Shah, lors d'une cérémonie
M. Modi, serre la main du président du BJP, Amit Shah, lors d'une cérémonie -
Tous droits réservés
REUTERS/Anushree Fadnavis
Taille du texte Aa Aa

Six semaines après le début de la plus grande élection de l’histoire, le comptage a débuté ce jeudi 23 mai. Neuf cent millions d’électeurs ont voté sur sept phases pour élire les 545 députés de la Lok Sabha, la chambre basse du Parlement indien. Et comme en 2014, le Bharatiya Janata Party (BJP), le parti du Premier ministre Narendra Modi, devrait sortir grand vainqueur de ces élections XXL.

À 14h45 locales ce jeudi (9h15 GMT), le BJP était en tête dans 287 circonscriptions sur 542 sièges de députés à la chambre basse du Parlement, d’après le site de la commission électorale. Si ces tendances se confirment, la Lok Sabha devrait présenter une écrasante majorité. A titre de comparaison, le second parti, le parti du Congrès National Indien (INC) emmené par Rahul Gandhi, l'héritier de la dynastie politique des Nehru-Gandhi, ne serait en tête que dans 55 circonscriptions.

Le BJP devrait même encore y détenir seul la majorité parlementaire de 272 sièges, une situation peu courante dans l’histoire politique du pays.

Le BJP a immédiatement réagi sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter par le biais du Premier ministre Narendra Modi. Il a revendiqué une victoire « massive » et souhaite maintenant bâtir une nation forte et inclusive. "Ensemble, nous grandissons. Ensemble, nous prospérons. Ensemble, nous bâtirons une Inde forte et inclusive. L'Inde gagne une fois de plus" a-t-il tweeté.

Sur ce même réseau, Amit Shah, puissant patron du BJP et bras droit de l’homme fort de l’Inde a lui aussi réagit à ces estimations : « Cette grande victoire est la victoire de la foi du peuple en cinq années de leadership progressiste et fort du Premier ministre Modi ». Selon un analyste et responsable du parti, il pourrait se voir confier le poste du ministre de l’Intérieur, ce qui lui procurerait de vastes pouvoirs en ce qui concerne les forces de sécurité et les services de renseignements nationaux. Une récompense pour celui qui a longtemps été le stratège de Modi en coulisse.

Le BJP pourrait obtenir une majorité parlementaire encore plus importante qu’en 2014. Ce qui montre que le parti n’a pas seulement tenu le centre-nord du pays, mais qu’il a aussi réalisé une percée importante à l’est du pays. Après les élections régionales perdues en décembre dernier, ce qui aurait pu annoncer le déclin du parti du Premier ministre, n’a été qu’une mauvaise passe. Leurs efforts ont atténué le mécontentement des électeurs face au manque d’emplois et la détresse des agriculteurs.

Les partisans BJP se réjouissent après les premiers résultats à Ahmedabad

A 20h30 heure locale, les résultats confirment les estimations. Le BJP a d'ores-et-déjà remporté 78 sièges. Loin devant l'INC qui n'en a que 19 pour le moment.