Le Kosovo rapatrie des familles de djihadistes de Syrie

Le Kosovo rapatrie des familles de djihadistes de Syrie
Taille du texte Aa Aa

Le Kosovo a accueilli la nuit dernière 110 de ses ressortissants en provenance directe de Syrie. Quatre combattants de l'EI ont été inculpés dès leur premier pas sur le sol kosovar pour avoir participé à des conflits à l'étranger. 32 femmes et 74 enfants ont également été rapatriés, un signe de compassion fort salué par les Etats-Unis alors que le rapatriement de proches de djihadistes suscite la controverse dans d'autres pays comme la France.

"Nous n'arrêterons pas avant d'avoir ramené chaque citoyen de la République du Kosovo dans son pays, a assuré Abelard Tahiri, le ministre de la justice_. Quiconque ayant commis des crimes ou ayant fait partie d'une organisation terroriste sera traduit en justice. Nous ne tolérerons pas que nos citoyens représentent une menace pour l'occident et nos alliés."_

Le Kosovo a durci depuis 2015 sa législation, avec des peines pouvant aller jusqu'à 15 ans de prison pour ses ressortissants ayant combattu à l'étranger. On estime à 300 le nombre de Kosovars partis rejoindre les rangs de l'EI. A 90% musulman, le Kosovo est le pays européen ayant fourni le plus fort contingent de djihadistes en Irak et en Syrie.