Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Kosovo célèbre ses "20 ans de liberté" en présence de Bill Clinton

Le Kosovo célèbre ses "20 ans de liberté" en présence de Bill Clinton
Tous droits réservés
REUTERS/Florion Goga
Taille du texte Aa Aa

Il y a 20 ans, la guerre entre leKosovo et laSerbie prenait fin. Considéré comme le "sauveur" et le "père de la patrie", Bill Clinton a été reçu par le président kosovar, Hashim Thaçi. L'ancien président des Etats-Unis a été décoré de la médaille de l'ordre de la liberté pour son rôle dans le retrait des forces serbes en 1999.

Je pense que le monde entier aujourd'hui, avec toutes ses turbulences, peut considérer le Kosovo comme un exemple de démocratie et de volonté de s'améliorer, de grandir et de vivre en paix avec tous ses voisins.
Bill Clinton
Ancien président des Etats-Unis

Créée en 1999 pour assurer la sécurité et garantir la liberté de mouvement au sein du pays, la Force pour le Kosovo (KFor), une force multinationale mise en place par l'OTAN, a participé à la cérémonie.

En un peu plus d'un an, la guerre du Kosovo a fait plus de 13 000 morts, dont 11 000 Kosovars Albanais et 2 000 Serbes; des civils pour l'écrasante majorité. Presque un million de personnes ont dû s'exiler en Albanie et en Macédoine pour échapper aux combats.

Aujourd'hui, les tensions persistent toujours entre Belgrade et Pristina. La Serbie inscrit encore dans sa Constitution sa tutelle sur le Kosovo dont elle n'a jamais reconnu l'indépendance. Une indépendance pourtant proclamée en 2008 et reconnue par une centaine de pays. Leurs nombreux sujets de discorde apparaissent comme autant d'obstacles à leur rapprochement avec l'Union européenne.

Une nouvelle rencontre entre Hashim Thaçi et Aleksandar Vucic, le président serbe, est envisagée pour début juillet à Paris.