DERNIERE MINUTE

Italie : la gestion de la dette romaine divise le gouvernement

Italie : la gestion de la dette romaine divise le gouvernement
Tous droits réservés
REUTERS/Tony Gentile
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La gestion de la dette de la ville de Rome divise la coalition gouvernementale italienne. Le Mouvement cinq étoiles de Luigi di Maio veut mettre en place un mécanisme pour réduire les intérêts de cette dette. Une demande refusée par Matteo Salvini, le leader de la Ligue.

Tensions entre Di Maio et Salvini autour de la maire de Rome

Ce dernier fustige la mauvaise gestion de la capitale par la maire Virginia Raggi, membre du mouvement 5 étoiles. Pour cet adjoint au maire, la dette de Rome n'est pas nouvelle.

"La dette de 12 milliards d'euros a été contractée jusqu'en 2008 par une commission de gestion spéciale créée par le gouvernement Berlusconi et à laquelle la Ligue était associée, estime Luca Bergamo. Après 2008, le maire Alemanno, allié de Berlusconi, a créé 1,2 milliard de dette supplémentaire".

Des problèmes de gestion plus profonds ?

Selon cet adjoint, Virginia Raggi, la maire populiste au pouvoir depuis moins de 3 ans n'est pas responsable de cette dette colossale. L'Etat en serait à l'origine : "Ce pays n'a jamais mis en place de normes adéquates pour sa capitale, contrairement à d'autres pays européens. Selon la loi italienne, Rome ne dispose d'aucun outil juridique et administratif, d'aucun pouvoir, ni de ressources financières. Donc il faut faire un bilan pour voir quels sont les pouvoirs et les fonctions de la capitale."

Cette dette doit être remboursée de toute urgence. Selon certains économistes, Rome, la ville éternelle, pourrait faire faillite en 2022.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.