Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Macron : la déception après ses annonces sur l'écologie

Macron : la déception après ses annonces sur l'écologie
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Huit millions et demi de téléspectateurs, un rendez-vous majeur avec les Français et les Gilets Jaunes, mais une grande déception sur l'écologie. Emmanuel Macron a annoncé la création d'un conseil de Défense écologique d'une part, et promis que les 150 citoyens tirés au sort pour siéger au nouveau Conseil de participation citoyenne formuleraient des propositions avant la fin de l'année. Mais pour l'instant, pas vraiment d'action concrète en matière d'écologie.

Laurent Berger, Secrétaire général de la CFDT : _"On a entendu des inflexions dans le discours, on a entendu des mesures concrètes, ceci étant, il y a des manques. Il y a un manque fondamental, c'est la question du modèle de production lié à la transition écologique, et la question de l'écologie qui est extrêmement absente. C'est un des points absents, et qui nous préoccupe". _

Le Président français a fait beaucoup récemment pour se poser en avocat de la défense du climat. Après la Cop 21, l'accord de Paris, voici ce qu'Emmanuel Macron déclarait au Kenya il y un mois :"Et maintenant notre jeunesse nous presse. Elle nous dit "vous n'allez pas assez vite". Elle manifeste, à juste titre, en disant "si vous n'allez pas assez vite c'est que vous ne voulez pas, vous n'en êtes pas capables, il doit y avoir des intérêts cachés, on ne nous explique pas tout". Et donc aujourd'hui, nous devons agir".

Difficile pour Emmanuel Macron aujourd'hui de satisfaire à la fois les écologistes et les Gilets Jaunes, dont le mouvement avait justement commencé contre la hausse du prix du carburant. Les annonces faites ce jeudi ont fait en tous cas dire à Yannick Jadot, d'Europe Ecologie les Verts, qu'Emmanuel Macron prenait les Français "pour des imbéciles".