EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Trump veut empêcher l'audition de banques au Congrès

 Trump veut empêcher l'audition de banques au Congrès
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Président et sa famille ont assigné la Deutsche Bank et Capital One pour tenter de les empêcher de témoigner devant le Congrès. Deutsche Bank est une des seules grandes banques à avoir continué à prêter de l'argent à Donald Trump après la faillite de plusieurs de ses casinos.

PUBLICITÉ

Le président américain Donald Trump a lancé lundi, aux côtés de sa famille et de son groupe, des poursuites contre les banques allemande Deutsche Bank et américaine Capital One pour tenter de les empêcher de répondre à une assignation du Congrès qui étudie les finances présidentielles dans le cadre d'une enquête plus large sur des ingérences russes présumées.

Plusieurs banques ont été sollicitées par le Congrès à majorité démocrate, via des assignations qualifiées d'"intrusives et excessives" et "sans base juridique" par la plainte de la famille Trump.

"Les assignations ont été émises pour harceler le président Donald J. Trump, pour fouiller tous les aspects de ses finances personnelles, de ses entreprises ainsi que des affaires privées du président et de sa famille, et pour chercher à débusquer tout élément susceptible de lui causer du tort politiquement", selon la plainte, déposée dans un tribunal fédéral de New York.

"Rien ne permet d'établir une autre motivation que politique" pour ces assignations, ajoute la plainte. Celle-ci accuse le Congrès d'outrepasser son mandat de législateur en s'avançant sur le terrain judiciaire et de violer le droit à la vie privée de M. Trump et sa famille.

"Nous restons déterminés à coopérer avec les enquêtes autorisées et respecterons toute décision de justice concernant ces enquêtes", a commenté la banque allemande dans un communiqué.

Deutsche Bank est une des seules grandes banques occidentales à avoir continué à prêter de l'argent à l'empire de M. Trump après la mise en faillite de plusieurs de ses casinos dans les années 1990, aboutissant à des créances aujourd'hui évaluées à 330 millions de dollars. Ce rôle lui vaut d'être au centre de nombreuses enquêtes aux Etats-Unis.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Hommages à travers l'Europe alors que Joe Biden annonce son retrait de la course à la présidence

Joe Biden se retire de la course à l'élection présidentielle américaine

Le pansement, nouvelle tendance des supporters de Donald Trump