DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le 1er mai en Europe : journée des travailleurs, de la contestation (et du printemps)

Manifestants à Berlin, le 1er mai 2019
Manifestants à Berlin, le 1er mai 2019 -
Tous droits réservés
REUTERS/Christian Mang
Taille du texte Aa Aa

Le 1er mai est, depuis des décennies, la Journée internationale des travailleurs. Dans de nombreux pays, c'est un jour férié, marqué des manifestations syndicales. Tour d'horizon de quelques 1er mai emblématiques cette année.

En France : cortèges syndicaux, gilets jaunes et casseurs

D'ordinaire, pour le 1er mai, un doux parfum de muguet flotte dans l'air. Cette année, c'est plutôt l'odeur âcre des gaz lacrymogènes qui s'est répandu dans les rues de Paris. Les forces de l'ordre sont intervenues à plusieurs reprises face à des casseurs, en marge du cortège des syndicats.

Plus de 200 personnes étaient placées en garde à vue en fin d'après-midi, d'après la police.

Dans les défilés, à Paris et en province, de nombreux Gilets jaunes, venus ajouter leur mécontentement à celui des syndicats.

Au total, la CGT a compté plus de 300 000 manifestants dans tout le pays.

En Espagne, des revendications pour le futur chef du gouvernement

En Espagne, ce 1er mai avait une forte résonance politique, quelques jours après les élections législatives. Les syndicats ont profité des marches traditionnelles pour faire passer des revendications au futur chef du gouvernement : non aux politiques d'austérité, Oui à l'augmentation des salaires et des retraites.

REUTERS/Juan Medina

En Allemagne : syndicats vs AfD

En Allemagne, plusieurs rassemblements étaient organisés. D'abord, des défilés initiés par les syndicats à l'occasion de la journée internationale des travailleurs. Mais d'autres marches étaient prévues, à l'appel -cette fois- du parti d'extrême-droite AfD, Alternative pour l'Allemagne. Un important dispositif policier était déployé pour éviter les affrontements.

En Russie, syndicats, parti communiste et fête du printemps

Ambiance plus festive en Russie, où le 1er mai donne lieu chaque année à de grands défilés. 2019 n'aura pas dérogé à la règle. Des milliers de personnes étaient rassemblées sur la Place Rouge. La marche était initiée par les syndicats et par le parti communiste.

REUTERS/Evgenia Novozhenina

Ce défilé se voulait festif. On célèbre aussi, à cette occasion, l'arrivée du Printemps. Une tradition qui prévaut dans plusieurs pays. Le printemps symbolisé par les brins de muguets, offerts ou échangés.

Grève en Grèce

En Grèce, l'activité est ralentie, comme partout dans le monde, pour cause de jour férié. Mais le pays tourne encore plus au ralenti en raison d'un grève dans le secteur des transports.

Les syndicats de marins, de chauffeurs de bus et de cheminots ont appelé à cesser le travail pendant 24 heures, afin de réclamer de meilleures conditions de travail.

Le défilé des manifestants à Athènes s'est déroulé dans le calme.

REUTERS/Alkis Konstantinidis

Turquie : heurts à Istanbul

On termine ce tour d'horizon par la Turquie, avec des heurts à Istanbul. Les manifestants souhaitaient rallier l'emblématique Place Taksim, mais ils en ont été empêchés par les forces de l'ordre. La tension est palpable à Istanbul. L'opposition a remporté la mairie il y a un mois, mais le président Erdogan refuse de reconnaître sa défaite.

- avec agences -