Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Kering bannit les mannequins mineurs

Kering bannit les mannequins mineurs
Tous droits réservés
REUTERS/Jean-Paul Pelissier/File Photo
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les mannequins mineures ne défileront bientôt plus sur les podiums, du moins pour le groupe Kering.

Le géant français du luxe s'engage à ne plus faire appel aux moins de 18 ans dès l'an prochain, aussi bien pour ses présentations de saison que pour ses photos promotionnelles.

Le groupe dirigé par Fançois-Henri Pinault estime avoir la "responsabilité de proposer les meilleures pratiques possibles dans le secteur", et s'est dit "conscient de l'influence exercée par les images produites par ses maisons, notamment auprès des jeunes générations".

Il y a deux ans, déjà, Kering avait adopté une charte de bonnes pratiques pour ne plus embaucher des mannequins trop maigres et âgés de moins de 16 ans pour représenter des adultes. Son concurrent LVMH, qui représente des maisons prestigieuses comme Dior, ou Saint-Laurent, avait fait de même. Le mois suivant, en octobre 2017, le décès d'une modèle russe de 14 ans, lié à un état d'épuisement, avait relancé le débat sur les conditions de travail dans ce milieu.