Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

500 miles d'Indianapolis: Alonso privé de la 3e journée d'essais libres

500 miles d'Indianapolis: Alonso privé de la 3e journée d'essais libres
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les déboires de l’Espagnol Fernando Alonso (McLaren) se poursuivent: il a été privé vendredi de la troisième journée d’essais libres en vue des 500 miles d’Indianapolis.

Alonso, qui a détruit partiellement sa monoplace la veille, n’a pas pu prendre la piste en raison d’un problème de moteur.

“Nous avions décidé après l’accident d’utiliser la voiture de réserve, mais en installant le moteur la nuit dernière, on s’est rendu compte que le moteur était endommagé”, a expliqué le Brésilien Gil de Ferran, directeur de l‘écurie McLaren.

“Le changement de moteur a rajouté du travail et même si nous avons des mécaniciens d’expérience, nous sommes encore une équipe relativement nouvelle. C’est pour cela que nous avons préféré rester prudents, dans le but de mettre en piste la meilleure voiture possible”, a-t-il poursuivi.

“Ne pas faire un seul tour ce jeudi est un mauvais coup, mais tout n’est pas perdu, on devrait avoir une journée entière vendredi pour préparer les qualifications” de samedi, a espéré de Ferran.

Pour sa deuxième participation aux prestigieux 500 miles d’Indianapolis qui auront lieu le 26 mai, Alonso, 37 ans, n’est pour l’instant pas gâté.

Sa première journée d’essais libres mardi a été écourtée par un problème électrique. Le lendemain, il a perdu le contrôle de sa monoplace qui a percuté les murets de sa sécurité à trois reprises.

En trois journées, il n’a totalisé que 96 tours et affiche pour meilleur résultat le 29e chrono de la sa journée de mercredi.

La décision de McLaren de préparer sa propre monoplace avec le soutien de l‘écurie Carlin Racing n’est pour l’instant pas couronnée de succès.

Pour sa première participation à l‘épreuve, en 2017, Alonso avait intégré l‘écurie Andretti, l’une des références du Championnat IndyCar.

Il avait joué les premiers rôles durant la course, avant d‘être contraint à l’abandon sur casse moteur à une vingtaine de tours de l’arrivée.

Alonso tentera de devenir le deuxième pilote après le Britannique Graham Hill à remporter la Triple Couronne du sport automobile, après ses succès dans le Grand Prix de Monaco en F1 et dans les 24 Heures du Mans en endurance.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.