Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue de diamant: Lyles et Samba font le show à Shanghai

Ligue de diamant: Lyles et Samba font le show à Shanghai
Taille du texte Aa Aa

Noah Lyles sur 100 m (9 sec 86) et Abderrahman Samba sur 400 m haies (47 sec 27) ont marqué de leur empreinte la 2e étape de la Ligue de diamant samedi à Shanghai avec deux gros chronos.

Opposé au vice-champion du monde Christian Coleman, Lyles n'a pas tremblé malgré le départ tonitruant de son compatriote américain et a fini par le coiffer sur la ligne au prix d'un incroyable finish. L'une des nouvelles pépites du sprint US (21 ans) en profite pour améliorer son record personnel de 2 centièmes de seconde tout en gâchant la rentrée de Coleman (crédité du même temps), devenu en 2018 le 7e performeur de l'histoire sur la ligne droite (9 sec 79).

A quatre mois des Mondiaux de Doha (27 septembre-6 octobre), le duel entre les deux bolides ne fait que commencer mais Noah Lyles a assurément frappé les esprits et cette défaite pourrait faire quelque peu cogiter Christian Coleman.

L'affrontement Abderrahman Samba-Rai Benjamin sur le 400 m haies risque également de rythmer l'année. Pour le moment, avantage au Qatarien, lui aussi chaud bouillant en ce début de saison et qui s'impose comme l'actuel patron des haies basses à 23 ans.

Celui qui avait stupéfié la planète athlétisme en signant le 30 juin 2018 à Paris la 2e performance de tous les temps (46 sec 98) avait tout à craindre de Benjamin, détenteur à seulement 21 ans du 3e chrono de l'histoire (47 sec 02). Mais Samba a parfaitement maîtrisé sa course, réglant son cas à l'Américain, 2e en 47 sec 80, sur les 40 derniers mètres.

- Benjamin a "encore de la réserve" -

Tout va bien pour le Qatarien, né en Arabie saoudite d'un père mauritanien et d'une mère saoudienne et naturalisé en 2016, qui est encore monté d'un cran après le prometteur 47 sec 51 claqué aux Championnats d'Asie en avril. Il faut dire que le jeune loup du 400 m haies ne s'en cache pas: il vise dès cette année le vieux record du monde de l'Américain Kevin Young (46 sec 78, le 6 août 1992).

"C'est une sensation formidable pour ma première course de Ligue de diamant de la saison. Ce fut une belle course et Rai et moi nous nous sommes poussés l'un l'autre. Cette année est très importante et je me sens de mieux en mieux", a-t-il déclaré.

Benjamin, qui a perdu le fil après un beau départ, a lui avoué qu'il "ne s'était fixé aucun objectif précis pour cette course" et a assuré avoir "encore de la réserve".

"C'est le début de saison, j'étais très excité à l'idée de la commencer, a-t-il ajouté. Je n'ai pas exécuté ma course comme je le voulais mais ça va. Mon finish et mes deux derniers passages n'étaient pas top, je vais rentrer à la maison et continuer à travailler."

Outre celles du 100 m et du 400 m haies, quatre autres meilleures performances de l'année ont été réalisées à Shanghai: sur le 5000 m hommes (l'Ethiopien Yomif Kejelcha en 13 min 4 sec 16), le 1500 m dames (la Marocaine Rababe Arafi en 4 min 1 sec 15), le 3000 m steeple dames (la Kényane Beatrice Chepkoech en 9 min 4 sec 53) et au javelot hommes (l'Allemand Andreas Hofmann 87,55 m).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.