EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Attentat de Lyon : Le suspect Mohamed Hichem M. avait prêté allégeance à l'Etat islamique

Attentat de Lyon :  Le suspect Mohamed Hichem M. avait prêté allégeance à l'Etat islamique
Tous droits réservés 
Par Alice Euroe avec AFP, Reuters
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Attentat de Lyon : Le suspect Mohamed Hichem M. avait prêté allégeance à l'Etat islamique. Les éléments du dossier étaient accablants : traces ADN retrouvées sur les débris de l'engin qui avait explosé, restes d'explosifs retrouvés dans une poubelle près de son domicile...

PUBLICITÉ

Le principal suspect de l'attentat de Lyon a reconnu avoir prêté allégeance à l'Etat islamique. Mohamed Hichem M. avait fait de premiers aveux après quarante-huit heures de garde à vue.  Le jeune Algérien a reconnu avoir conçu le colis piégé qui a fait 13 blessés légers vendredi dernier dans le centre-ville rue Victor Hugo. Les éléments du dossier étaient accablants : traces ADN retrouvées sur les débris de l'engin qui avait explosé, vélo identifié et retrouvé, restes d'explosifs retrouvés dans une poubelle près de son domicile.

 L'exploitation du matériel informatique saisi au cours des perquisitions a toutefois "mis en évidence des recherches sur internet relatives au djihad et à la fabrication d'engins explosifs".

 Lundi, il n'avait pas résisté à son interpellation à Oullins. La garde à vue de ses parents a été levée, mais pas celle de son frère.

D'abord présenté comme un "étudiant en informatique", Mohamed Hichem M., 24 ans, était en réalité "sans activité". L'école lyonnaise où il était supposé être inscrit a précisé qu'il n'avait jamais fait partie de l'établissement. "Il y a deux ans, il s'était désinscrit avant la rentrée suite au refus de la délivrance de son visa étudiant."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No comment : French Cancan devant le Moulin Rouge pour la flamme olympique

France : la canicule désormais considérée comme un motif de chômage technique

France : le puzzle des solutions possibles après l'impasse des législatives