Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

A Berlin, la grande coalition est en sursis

A Berlin, la grande coalition est en sursis
Taille du texte Aa Aa

"Le gouvernement allemand va continuer son travail", c'est le message martelé à Berlin, après la démission de la cheffe des sociaux-démocrates du SPD. Andrea Nahles a annoncé son départ lundi dernier, au lendemain de la claque électorale aux européennes. Et cela pourrait avoir des conséquences sur la coalition formée avec le parti d'angela Merkel, la CDU. Car Andrea Nahles était l'un des rares membres de son parti à plaider pour cette coalition.

La dirigeante de la CDU Annegret Kramp-Karrenbauer pense que "ce n'est pas le moment de mettre en place des stratagèmes politiques. et soutient la grande coalition."

Même message pour Angela Merkel :

"Ce que je veux dire au nom du gouvernement, c'est que nous allons continuer notre travail avec tout notre sérieux et surtout notre sens des responsabilités".

Angela Merkel espère achever son quatrième mandat comme prévu en 2021. Elle a réussi à préserver au pouvoir une coalition, malgré des crises multiples depuis un an. Mais en Allemagne comme ailleurs, les partis traditionnels sont de plus en plus malmenés, et boudés au profit de partis antisystème. Aux Européennes les Allemands ont préféré plébisciter les Verts. Le démantèlement de la grande coalition pourrait donc après celle du SPD précipiter la chute de la CDU d'Angela Merkel.