Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Roland-Garros: Paire échoue d'un rien

Roland-Garros: Paire échoue d'un rien
Taille du texte Aa Aa

Benoît Paire (38e) a été éliminé lundi en 8e de finale de Roland-Garros par le Japonais Kei Nishikori (7e) 6-2, 6-7 (8/10), 6-2, 6-7 (8/10), 7-5 à l’issue d’un match fou, laissant Gaël Monfils porter les derniers espoirs tricolores.

Inévitablement, le Français va nourrir des regrets après ce match assez dingue, passé tout près d’accrocher le premier quart de finale de Grand Chelem de sa carrière à 30 ans. A deux points exactement.

Mais c’est finalement Kei Nishikori, qui vient d’aligner deux victoires après avoir été mené dans le 5e set, qu’affrontera Rafael Nadal en quarts, en quête lui d’un 12e sacre à “Roland”.

Après s‘être remis à l’endroit dans une partie mal embarquée dimanche, mené deux sets à un et sauvé par la nuit, l’Avignonnais s’est pourtant présenté avec un bien meilleur visage que la veille, bien plus agressif. Il a d’emblée poussé Nishikori au tie-break du 4e set.

- “Quand j’aurai une copine…” –

Un jeu décisif assez étrange, avec un festival de fautes, d’occasions manquées, de double-fautes… Mais Benoît Paire est parvenu à sauver deux balles de match et à l’empocher, allant ensuite jusqu‘à mener 4-1, puis à servir pour le match à 5-3 dans la dernière manche. Mais il n’a jamais saisi les occasions tendues.

“Ce n’est jamais facile de finir un match. Normalement, je devais perdre en trois ou quatre sets. Mais ce qui est sûr, c’est qu’en cinq sets, je devais le gagner. J’ai eu des occasions, je me sentais même limite mieux que lui dans le 5e. Là tout de suite, je suis déçu”, a expliqué Benoit Paire après le match. “Quand je sers pour le match, je pense trop à la suite, à Nadal. Je sais qu’il ne faut pas le faire mais bon… C’est plus facile à dire qu‘à faire”, a-t-il confessé.

“Mais ça restera un beau tournoi. Et quand je serai vieux, que j’aurai des enfants, une copine, j’aurai des images à leur montrer”, a-t-il ajouté.

Il s’incline donc à l’issue d’un match au niveau de jeu parfois très faible, mais au scénario haletant, et cruel alors qu’il jouait là son 9e match d’affilée, son quatrième Porte d’Auteuil après sa victoire à Lyon la semaine précédente.

Il s’agissait de la 22e fois que Paire tentait de renverser la situation après avoir été mené deux sets à un. Il l’avait réussi à cinq reprises, dont une fois face à Nishikori à l’US Open en 2015.

Il ne reste plus qu’un Français du coup dans le tableau: Gaël Monfils qui défie dans la journée l’Autrichien Dominic Thiem (4e).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.