Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Matera, capitale européenne de la culture : des citoyens à l'œuvre

Matera, capitale européenne de la culture : des citoyens à l'œuvre
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Matera est l'une des capitales européennes de la culture 2019. Ses habitants jouent un rôle-clé dans cet événement qui vise à faire découvrir la richesse culturelle de la ville italienne des Sassi.

Donner une seconde vie aux espaces publics abandonnés, c'est l'objectif du projet Gardentopia porté notamment par des élèves du lycée agricole local.

L'initiative qui se décline sur plusieurs sites permet, en donnant plus de la place à la verdure, de valoriser la ville et le travail de l'ensemble des participants de tout âge.

Volontaires

300 habitants ont décidé de se porter volontaires et de contribuer de différentes manières à Matera, capitale européenne de la culture. C'est le cas des membres de deux familles que nous rencontrons.

Aux côtés de sa fille, Francesco explique leur mission : "On suit les événements, on est dans la ville pour suivre toutes les activités, on donne des informations, on rencontre les gens. Que demander de plus ?" lance-t-il en souriant.

Autre bénévole tout comme son mari et son fils, Lucrezia nous donne son sentiment sur son action : "C'est une occasion de prendre part aux choses, de vivre, de ressentir. Et j'espère être capable de raconter mon expérience quand on me demandera plus tard : "Comment c'était ? Qu'est-ce que tu as fait ? Tu as aimé faire ça ? Tu t'es amusée ?" dit-elle.

Lycéens participants de Gardentopia

Des plus jeunes aux plus âgés

Autre projet qui implique les enfants : Le patrimoine en jeu.

Ils ont appris en classe à utiliser un logiciel qui permet de créer des jeux interactifs sur l'histoire de la région de Matera, la Basilicate. De quoi aiguiser leur curiosité et leur créativité.

Dans le quartier des Sassi, les résidents - et en particulier les plus âgés - participent à des lectures en groupe et échangent sur les écrits de Carlo Levi dont le roman "Le Christ s'est arrêté à Eboli" a fait connaître Matera et les conditions difficiles dans lesquelles ses habitants vivaient dans les années 30.

Théâtre amateur itinérant

L'une des initiatives dont la ville est particulièrement fière, c'est la pièce de théâtre "Purgatoire", la deuxième partie de la Divine Comédie de Dante, interprétée par les habitants eux-mêmes.

Un spectacle itinérant qui fait découvrir aux spectateurs, différents sites de Matera.

"L'idée de cette performance," précise Marco Martinelli, son auteur et directeur, "nous est venue de la manière dont la Divine Comédie de Dante débute avec cet homme perdu dans une forêt très sombre. À partir de là, il entame son périple de l'obscurité à la lumière," poursuit-il. "On s'est dit qu'il fallait que le public puisse vivre cette expérience de manière concrète en faisant en sorte qu'il ne soit pas placé à distance, mais intégré à ce qui se passe," souligne-t-il.

Marco Martinelli renchérit : "Le degré d'implication est extraordinaire parce que les citoyens - comme tout être humain d'ailleurs - veulent simplement se sentir considérés. C'est bien ce que nous avons essayé de faire : nous n'avons pas voulu les mettre dans une position secondaire, nous étions tous au même niveau," affirme-t-il.