Roland-Garros: Nadal, seul au monde, sacré une 12e fois

Roland-Garros: Nadal, seul au monde, sacré une 12e fois
Par AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2024 - Agence France-Presse.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2024 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.

Rafael Nadal s'est offert un douzième sacre historique à Roland-Garros en battant l'Autrichien Dominic Thiem en quatre sets 6-3, 5-7, 6-1, 6-1 dimanche.

Les superlatifs manquent de plus en plus pour parler de Nadal à Roland-Garros. Et son 12e sacre Porte d'Auteuil le place dans un monde à part.

Il devient le premier joueur de l'histoire, hommes et femmes confondues, a remporter douze fois le même titre majeur. A 33 ans, l'Espagnol, N.2 mondial, compte désormais dix-huit couronnes en Grand Chelem et revient à deux longueurs du record détenu par Roger Federer. Il devient aussi le 3e joueur le plus âgé de l'ère Open (depuis 1968) à remporter Roland-Garros (avec Andres Gimeno en 1972 et Ken Rosewall en 1968).

Avant Nadal, le Suédois Björn Borg détenait le record de victoires à Roland-Garros avec 6 trophées.

Face à Dominic Thiem, qui l'avait battu à Barcelone sur terre un mois avant le début de la quinzaine, l'Espagnol n'a fléchi que quelques minutes, pour céder -un peu à la surprise générale- le deuxième set.

Un moment d'inattention qui l'a sans doute piqué au vif tant les deux sets qui ont suivi ont été difficiles pour l'Autrichien, peut-être aussi fatigué par sa demi-finale terminée la veille face à Novak Djokovic.

Dominic Thiem a pourtant tout tenté en début du match, mettant une pression que Nadal a rarement connu Porte d'Auteuil. Les quarante premières minutes du match ont même par moments atteint des sommets d'intensité. Un rythme que l'Autrichien n'a pas pu tenir sur la longueur, victime d'une terrible baisse de régime après le 2e set.

Un dernier coup droit de l'Autrichien trop long a mis fin à la démonstration après trois heures de match, envoyant Nadal à terre, les bras en croix sur le court Philippe Chatrier.

"C'est vraiment incroyable. Je ne peux expliquer ma sensation. C'est un rêve pour moi. Un moment très, très spécial pour moi", a réagi l'Espagnol après sa victoire.

Héritier désigné du roi Nadal sur la terre battue, Thiem, déjà battu par Nadal l'année dernière en finale, et le seul avec l'Espagnol à avoir atteint le dernier carré depuis trois ans à Roland-Garros, devra donc attendre encore.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Judo : Riner sacré pour la huitième fois à Paris, Romane Dicko également en or

Clarisse Agbégnénou décroche sa septième victoire au Grand Chelem de Paris

Judo : avec trois médailles d'or à son actif, la France a brillé au Grand Slam de Paris