Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Allemagne : les industriels autorisés à éliminer les poussins mâles

Allemagne : les industriels autorisés à éliminer les poussins mâles
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La plus haute juridiction administrative allemande a jugé mardi que la filière avicole pouvait continuer d'éliminer par millions les poussins mâles jusqu'à l'avènement de méthodes permettant le sexage dans l'oeuf à grande échelle.

La Cour administrative fédérale devait trancher si tuer, par broyage généralement, les poussins mâles était en conformité avec l'article premier de la loi sur la protection des animaux, selon laquelle "personne n'est en droit d'infliger aux animaux des douleurs, souffrances ou dommages sans motif raisonnable".

Dans un communiqué, la Cour a insisté sur le fait que cette autorisation était "transitoire" mais elle n'a pas fixé pour autant de calendrier précis.

Comme les deux instances précédentes, la juridiction a estimé que les intérêts économiques des éleveurs de poules pondeuses primaient dans l'immédiat, ceux-ci estimant que les mâles n'ont pas d'utilité dans la filière et coûtent trop cher à élever. Chaque année, 45 millions de ces oisillons sont tués.

L'origine du litige examiné par la Cour remonte à 2013, lorsque le ministère de l'agriculture de la région de Rhénanie du Nord-Westphalie a voulu bannir l'élimination en masse des poussins. Mais des éleveurs ont attaqué la décision et gagné devant les juridictions du Land et désormais au niveau fédéral.

L'élimination des poussins mâles est très controversée en Allemagne. La ministre de l'Agriculture, Julia Klöckner y est notamment opposée. "Tuer des animaux dès leur naissance en raison de leur sexe, ce n'est pas possible", a-t-elle dit dans l'édition de jeudi du quotidien régional Rheinische Post, précisant que huit millions d'euros ont été débloqués pour la quête d'alternatives.

Plusieurs méthodes de sexage dans l’œuf, qui permettent de détruire les œufs mâles avant l'éclosion, sont testées actuellement, notamment en Allemagne et aux Pays-Bas. Mais celles-ci ne sont pas encore applicables à l'échelle industrielle.

Quant à l'élevage des poussins mâles, il se fait dans des élevages bios d'Allemagne mais le coût se répercute dans le prix à la consommation et représente plusieurs centimes par œuf.

Pour les défenseurs des droits des animaux, le sexage n'est pas une méthode pérenne non plus. Pour eux, c'est à l'hyper-spécialisation des volailles --des poules pondeuses ultra-performantes ou alors des oiseaux très en chair-- qu'il faut s'attaquer en mettant en place des filières où mâles et femelles ont une utilité.