Toujours plus d'humains sur Terre, et de moins en moins d'espaces

Toujours plus d'humains sur Terre, et de moins en moins d'espaces
Par Julien Pavy avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En un demi-siècle, le nombre d'êtres humains a littéralement explosé passant de 2,5 milliards d'âmes à près de 8 milliards aujourd'hui, selon un dernier rapport de l'ONU, qui table sur 11 milliards d'individus en 2100. L'homme lorgne sur de nouveaux espaces pour vivre.

PUBLICITÉ

Nous sommes de plus en plus nombreux sur Terre. C'est le constat réaffirmé par l'ONU dans son dernier rapport sur les "¨Perspectives de la population dans le monde."

11 milliards d'humains en 2100 ?

En un demi-siècle, le nombre d'êtres humains a littéralement explosé passant de 2,5 milliards d'âmes à près de 8 milliards aujourd'hui, selon les estimations de l'ONU. Cette croissance devrait se poursuivre pour atteindre 9,7 milliards d'individus en 2050, 11 milliards en 2100.

La population devrait augmenter principalement en Afrique subsaharienne : Nigeria, République démocratique du Congo, Éthiopie, ou Tanzanie, notamment. Parmi les autres régions citées par ce rapport : l'Inde, le Pakistan, l'Indonésie, l’Égypte ou les États-Unis.

A l'inverse, une vingtaine de pays, dont la Chine, voient leur population diminuer, en raison d'une faible fécondité.

Une fécondité globale en baisse

Le taux de fécondité globale a d'ailleurs tendance à reculer. Il est passé de 3,2 naissances par femme en 1990 à 2,5 aujourd'hui,  et il devrait encore reculer dans les années à venir, selon les estimations de l'ONU. Dans la seule Union européenne, l'indice moyen de fécondité est même plus bas à 1,6 enfant par femme.

L'homme lorgne sur de nouveaux espaces

Une fécondité en baisse et une population qui vieillit grâce aux progrès de la médecine. Aujourd'hui, les humains vivent en moyenne huit années de plus par rapport à 1990, et ils devraient gagner encore plusieurs années dans le futur. 77 ans d'espérance de vie moyenne selon l'ONU en 2050. Le chiffre est plus élevé dans l'Union européenne (autour de 80 ans aujourd'hui), mais plus faible de sept années en moyenne dans les pays pauvres.

Cette augmentation de la population ne sera pas sans conséquences pour la planète : la déforestation, l'urbanisation massive, le réchauffement climatique en sont aujourd'hui les symptômes. L'humain devra-t-il conquérir d'autres espaces pour vivre ? Il lorgne déjà sur les mers et rêve d'autres planètes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'ONU suspend la distribution de l'aide dans le nord de la bande de Gaza

Antony Blinken au Moyen-Orient pour négocier une trêve et la libération d'otages

L'UNWRA met en garde contre l'imminence d'une catastrophe humanitaire à Gaza