Hong Kong : la réponse de la police après les blocages des manifestants

Hong Kong : la réponse de la police après les blocages des manifestants
Taille du texte Aa Aa

Blocage après blocage, l'heure de la détente est encore loin à Hong Kong.

Alors que les rues ont encore été le théâtre de manifestations contre le projet de loi d'extradition vers la Chine ce vendredi, la police de Hong Kong réplique. Elle annonce ce samedi mener une enquête contre ces manifestants vêtus de noir et arborant des parapluies, qui ont bloqué la veille son quartier général.

Des milliers de personnes venues réaffirmer leur rejet d'un projet de loi d'extraditions vers la Chine qui constitue, selon eux, une ingérence de Pékin, dont la justice est jugée biaisée.

Revendications

Devant l'ampleur de la contestation, la cheffe de l'exécutif local Carrie Lam avait annoncé la suspension du texte, mais les contestataires veulent plus : sa démission, mais aussi le retrait définitif du projet de loi et la libération des manifestants arrêtés.

Le territoire semi-autonome affronte une contestation populaire sans précédent : selon les organisateurs, ils étaient un million dans les rues le 9 juin dernier, près du double une semaine plus tard. Soit plus d'habitant sur 4.