Mauritanie : l'opposition appelle à résister

Mauritanie : l'opposition appelle à résister
Tous droits réservés REUTERS/Media Coulibaly
Tous droits réservés REUTERS/Media Coulibaly
Par Anne-Lise Fantino
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les adversaires du vainqueur contestent les résultats de la présidentielle et dénoncent un "coup d'Etat".

PUBLICITÉ

Les résultats de la présidentielle sèment la discorde, en Mauritanie.

Des partisans ont exprimé leur joie dans les rues de Nouakchott : le candidat du pouvoir en place, Mohamed Cheikh El-Ghazouani, l'aurait emporté dès le premier tour avec 52 % des suffrages, a annoncé la commission électorale ce dimanche.

Mais des incidents ont éclaté dans la capitale et au nord-ouest du pays, après la contestation de ce score par l'opposition, qui n'hésite pas à parler d'un coup d'Etat.

Ce scrutin devait être un premier passage de témoin entre deux chefs de l'Etat élus de manière démocratique, en Mauritanie.

Mohamed Cheikh El-Ghazouani a été adoubé par le parti du président Mohamed Ould Abdel Aziz, arrivé au pouvoir à l'issue d'un putsch en 2008, et maintenu en place grâce à des élections l'année suivante. L'opposition a encore appelé à manifester ce lundi.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elections européennes : que veulent les électeurs et que promettent les candidats

La Moldavie prend de nouvelles mesures contre l'ingérence russe à l'approche du référendum sur l'UE

Les conservateurs de Droit et Justice en tête des élections locales polonaises