L'Allemagne interdit l'export d'armes légères vers les pays tiers

L'Allemagne interdit l'export d'armes légères vers les pays tiers
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Cette interdiction concernera de nombreux pays n'appartenant ni à l'Union Européenne, ni à l'OTAN. Une mesure demandée par le SPD, pour empêcher que les armes allemandes soient utilisées dans des zones de crise, telle que le Yémen.

L'Allemagne entend contrôler davantage ses ventes d'armes, selon les révélations de la presse allemande.

PUBLICITÉ

Sur Twitter, le journaliste Tim Braune, du groupe de médias FUNKE, écrit que le gouvernement fédéral "est d'accord pour renforcer les règles politiques en matière d'exportations d'armes".

Les exportations d'armes légères vers des pays tiers, c'est à dire les pays n'appartenant pas à l'Union européenne ou à l'OTAN, seront donc complètement interdites. En outre, la destination finale des équipements militaires exportés sera mieux contrôlée.

Un petit nombre d’alliés traditionnels - l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon et la Suisse - seront toutefois exemptés de l’interdiction.

Cette mesure était demandée par les sociaux-démocrates du SPD. Ils souhaitent ainsi empêcher que les armes allemandes soient utilisées dans des zones de crise, telle que le Yémen, ou dans des dictatures.

Selon un rapport de 2017, la plupart des licences de vente d'armes légères à des pays tiers étaient destinées à l**'Arabie Saoudite, suivies de l'Inde et d'Israël.** Cette même année, le volume des exportations d'armes légères s'est élevé à environ 15 millions d'euros.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les chars américains Abrams bientôt en Ukraine pour soutenir la contre-offensive

"Les Ukrainiens reçoivent beaucoup d'applaudissements et pas assez de munitions" (J. Borrell)

Chars en Ukraine : enfin le feu vert ?