Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Sanctions américaines sur l'Iran : la population sous pression

Sanctions américaines sur l'Iran : la population sous pression
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Depuis que Donald Trump s'est retiré de l'accord sur le nucléaire iranien, il s'efforce de ramener l'Iran à la table des négociations afin de parvenir à un nouveau texte. De nouvelles sanctions ont été imposées à l’économie du pays, ne visant soi-disant que le gouvernement ; mais ce n'est pas l'avis de tous : cette jeune femme souligne que les sanctions ont directement touché la vie des gens :

_"Contrairement à ce qui a été dit, comme quoi les sanctions visent le gouvernement et n'ont aucun impact sur la vie des gens, on peut vraiment sentir leur effet tous les jours. Quotidiennement, beaucoup de gens sont poussés sous le seuil de la pauvreté et leur pouvoir d'achat diminue" .
_

Pression économique

Bien que le gouvernement iranien mette tout en œuvre pour minimiser les effets des sanctions américaines, l'économie souffre, avec un taux d'inflation croissant, une baisse des exportations, une dépréciation de la monnaie, qui tous se traduisent par une pression accrue sur la population.

Mehrdad Ranjbari, enseignant iranien : "Ce que nous avons vu l'année dernière, c'est que les prix ont au moins doublé. Mais le revenu des gens n'a pas augmenté de plus de 10 à 20% et en plus certaines personnes ont perdu leur emploi à cause des conditions économiques."

Des experts estiment que les sanctions sont de nature à créer un fort sentiment de mécontentement au sein de la population et peut-être constituer le point de départ de manifestations contre le gouvernement.

C'est le point de vue en tous cas de ce professeur à l'université de Téhéran :

"Le but des sanctions, dit Foad Izadi, est de créer du mécontentement chez les citoyens ordinaires avec l'espoir que ces personnes descendront dans la rue, protesteront et feront changer le gouvernement. C'est ça la raison derrière les sanctions. Ainsi, lorsque les Etats-Unis déclarent exercer une campagne de pression maximale , ce que nous entendons, c’est qu’ils visent un changement de régime. "

Changement de régime

Avec cette escalade des tensions entre l'Iran et les Etats-Unis, la possibilité d'une guerre se rapproche, même si les deux parties prétendent ne pas en vouloir.

Javad Montazeri, notre correspondant à Téhéran : "A l'époque de l'accord international sur le nucléaire iranien, la population était insouciante et confiante. Mais le retrait des Etats-Unis a complètement changé la donne et soudainement assombri les perspectives".