EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Affaire Vincent Lambert : vers un arrêt des traitements

Affaire Vincent Lambert : vers un arrêt des traitements
Tous droits réservés 
Par Guillaume Petit
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Cour de cassation ouvre la voie à un nouvel arrêt des traitements qui maintiennent en vie ce patient tétraplégique en état végétatif. Une décision qui annule celle de la cour d'appel de Paris, qui demandait il y a un mois son maintien en vie.

PUBLICITÉ

On ne compte plus le nombre de décisions contradictoires concernant l'affaire Vincent Lambert.

La Cour de cassation ouvre la voie ce vendredi à un nouvel arrêt des traitements, qui maintiennent en vie ce patient tétraplégique en état végétatif depuis dix ans. Un cas médical sans aucune chance de rémission devenu le symbole du débat sur la fin de vie en France.

La haute juridiction casse donc la décision de la cour d'appel de Paris, qui avait ordonné il y a un mois le maintien en vie du patient, ce que ses parents réclament par tous les moyens juridiques.

L'arrêt des traitement est en revanche demandé par l'épouse de Vincent Lambert, mais aussi les médecins et l'Etat.

Nouvelle menace des parents

Au fil des années, les décisions se sont empilées les unes aux autres.

Le Conseil d'Etat, plus haute juridiction administrative française, avait validé la décision médicale d'arrêter les traitements. La Cour européenne des droits de l'Homme lui avait donné raison.

Mais si un nouveau médecin venait à ordonner un nouvel arrêt des traitements après l'arrêt de la cour de cassation, les avocats des parents de Vincent Lambert ont prévenu qu'ils porteraient plainte pour "meurtre avec préméditation".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment. Inondations massives en Mayenne suite à des pluies torrentielles

Trois adolescents mis en examen pour viol à caractère antisémite

Législatives 2024 : Jordan Bardella veut que la France reste dans l'OTAN