Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Traité de Versailles : un centenaire sans trompette ni tambour

Signature du traité de Versailles dans la galerie des Glaces, le 28 juin 1919
Signature du traité de Versailles dans la galerie des Glaces, le 28 juin 1919
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le Traité de Versailles a un siècle ce vendredi. Pourtant, aucune commémoration officielle à l'horizon. Il est vrai que ce texte, qui a marqué la fin de la première Guerre mondiale, est aussi considéré comme point de départ d'un ressentiment énorme en Allemagne et d'un désir de revanche qui allait se concrétiser vingt ans plus tard.

Pour Matthew Naylor, du musée de la Première Guerre mondiale de Kansas City, l’absence de commémorations est étonnante. Ce spécialiste de la question nous l'explique :

"Je dirais que le Traité de Versailles mérite absolument d'être commémoré. Ce fut un instrument essentiel pour clore cette période catastrophique de l'histoire du monde (...) Je ne comprends pas très bien pourquoi il n’y a pas eu autant de célébrations. Peut-être que les dirigeants politiques n'aiment pas commémorer des choses qui ne sont pas aussi nettes, propres et faciles à comprendre. Le traité de Versailles en fait partie. Il est désordonné, il est imparfait, un peu comme la guerre elle-même. Le Débarquement est un moment beaucoup plus clair, précis, facile à comprendre de l'histoire, et il constitue un très bon contexte pour l'engagement politique."

Etablir la paix, le Traité de Versailles l'a fait, ce 28 juin 1919. Mais il n'a pas oublié de punir très sévèrement, trop sévèrement sans doute, l'Allemagne.

Un centenaire qui ne passe pas inaperçu sur les réseaux sociaux

Le compte officiel du Château de Versailles sur Twitter a célébré à sa façon le centenaire du traité en en proposant une série de commentaires pour revivre "en temps réel historique", la journée du 28 juin 1919. Une initiative à retrouver ci-dessous :

Le compte de la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France, Gallica, a lui proposé de remonter le temps en publiant des documents et des clichés d'époque en couleurs.