Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Suspension d'un plan anti-pollution à Madrid

Suspension d'un plan anti-pollution à Madrid
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Pour les écologistes espagnols, ce lundi est un jour sombre. Car depuis ce lundi matin, il n'y a plus de limitation à la circulation des véhicules dans le centre de la capitale Madrid.

Un plan anti-pollution, baptisé "Madrid Central", avait été mis en place par l'ancienne équipe municipale dirigée par . Mais voilà, le nouveau maire, José Luis Martinez-Almeida, tout juste installé, est revenu dessus.

Soulagement de certains commerçants, à l'instar de ce magasin de meubles. Sa propriétaire, Mari Carmen Giron, affirme que le plan anti-pollution a entrainé une baisse de 40% de ses ventes.

« Ce plan n'a pas amené une baisse de la pollution, assure-t-elle. Il n'a fait que créer un ghetto pour les petites entreprises.S'il n'avait pas été abandonné, on n'aurait pas pu continuer notre activité ici. »

Dans ce périmètre du centre-ville, des caméras avaient été installées pour contrôler la circulation et pénaliser les véhicules polluants. Depuis ce lundi, les caméras ne sont donc plus en service.

Ce que nous demandons aux nouvelles autorités, c'est de remettre les choses à plat, de trouver de nouvelles solutions et prendre des décisions qui permettent une mise en place raisonnable du plan anti-pollution.
PASCUAL MEDEL
Collectif de citoyens impactés par le plan anti-pollution

Les groupes écologistes déplorent ce recul de la municipalité, estimant que le plan anti-pollution avait réduit de moitié les émissions d'oxydes d'azote dans le périmètre concerné.

Samedi, par milliers, ils se sont mobilisés pour faire pression sur la nouvelle équipe municipale.

REUTERS/Juan Medina
Madrid, le 29/06/2019REUTERS/Juan Medina
Il y a eu réduction massive des émissions de gaz polluants. Ailleurs en Europe, ces zones à faible émission de gaz n'obtiennent pas d'aussi bons résultats que ceux obtenus ici. On ne comprend donc pas pourquoi on y met fin. C'est un non-sens.
PACO SEGURA
ONG "Ecologistes en Action"

Réactions partagées des Madrilènes

« Ceux qui travaillent là avaient le sentiment qu'on leur interdisait de venir bosser, lâche un homme, au volant de sa voiture_. C'est aussi simple que ça. »_

« On va revenir au point de départ, et on va respirer à nouveau un air pollué », déplore de son côté une jeune femme, piétonne.

La Gran Vía est l'une des artères les plus fréquentées de Madrid, explique notre correspondant. Elle était devenue le symbole du plan 'Madrid Central'. L'ancienne maire de la capitale avait donné la priorité aux piétons, avec des trottoirs élargis. Désormais, cela risque de devenir une rue très embouteillée.
Autre problème de taille, pour la nouvelle municipalité : l'Union européenne a menacé les autorités de lourdes amendes, si aucun plan crédible de lutte contre la pollution n'était mis en place.
Jaime Velázquez
Euronews