Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Lancement réussi pour la mission lunaire indienne Chandrayaan-2

Lancement réussi pour la mission lunaire indienne Chandrayaan-2
Tous droits réservés
REUTERS/P. Ravikumar
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L'Inde sera-t-elle le quatrième pays à réussir à poser un appareil sur le sol de la Lune ? C'est ce qu'ambitionne l'Agence spatiale indienne (ISRO) après le succès du lancement de la sonde Chandrayaan-2 ce lundi.

Initialement prévu le 15 juillet dernier, le décollage s'est déroulé sans encombre à 14h43 heure locale, soit 9h13 GMT, du pas de tir de Sriharikota, dans le sud-est de l'Inde. Chandrayaan-2 s'est arrachée de la gravité terrestre grâce à une fusée GSLV-MkIII, le plus puissant lanceur de l'ISRO.

Cette expédition inhabitée a pour but de poser autour du 6 septembre un atterrisseur et une astromobile (ou rover) près du pôle sud de la Lune, à quelque 384 000 km de la Terre, ainsi que de placer un orbiteur autour de l'orbite lunaire.

La lanceur n'étant pas assez puissant pour atteindre directement la Lune, la mission doit se propulser en utilisant la force de gravité. Chandrayaan-2 va tourner autour de la Terre pendant près de trois semaines en élevant progressivement son orbite, de façon à atteindre l'orbite lunaire. Arrivée à ce stade, elle resserrera alors progressivement ses rotations autour de l'astre.

L'Inde, si la mission est couronnée de succès, rejoindra donc le "club" des nations ayant réussi l'alunissage d'un engin sur notre satellite, à savoir l'Union soviétique, les États-Unis et la Chine. Une sonde israélienne a raté son alunissage en avril et s'est écrasée.

"Le lancement de Chandrayaan-2 illustre la prouesse de nos scientifiques et la détermination de 1,3 milliard d'Indiens à atteindre de nouvelles frontières de la science", a tweeté le Premier ministre indien Narendra Modi. L'Agence spatiale européenne et le département d'État américain ont également adressé leurs félicitations à l'ISRO.

Chandrayaan-2, "Chariot lunaire" en hindi, devait normalement être lancée le 15 juillet, mais les responsables ont arrêté le compte à rebours 56 minutes et 24 secondes avant le décollage, à cause d'un "problème technique" que l'ISRO n'a pas détaillé officiellement.

Le programme Chandrayaan-2 est la deuxième mission lunaire de l'Inde, qui avait placé une sonde en orbite autour de la Lune au cours de la mission Chandrayaan-1 il y a onze ans.

L'ISRO compte d'ici 2022 envoyer un équipage de trois astronautes dans l'espace, ce qui serait son premier vol habité. Ses scientifiques travaillent aussi à l'élaboration de sa propre station spatiale, attendue au cours de la prochaine décennie.