Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Malgré l'augmentation de son trafic passager, le bénéfice de Ryanair baisse

Malgré l'augmentation de son trafic passager, le bénéfice de Ryanair baisse
Tous droits réservés
REUTERS/Francois Lenoir
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Alors que la saison estivale bat son plein, Ryanair affiche des chiffres décevants. La compagnie low cost a vu son bénéfice net décrocher de 21% lors du premier trimestre de son exercice comptable 2019-2020.

Augmentation du trafic passager

Les recettes ont ainsi baissé de 6 %, par rapport à la même période de l'année dernière. Une tendance qui devrait se poursuivre jusqu'à la fin de l'été, la période la plus importance pour la compagnie européenne.

Malgré la progression de 11 % de son trafic passager, le groupe fait face à une augmentation des coûts qui ont bondi de 19% sur un an.

Brexit et concurrence allemande

Mais la concurrence des compagnies allemande et la faible demande au Royaume-Uni sont les principaux facteurs selon le dirigeant de la compagnie Michael O'leary.

"Evidemment, s'il y a un Brexit dur à la fin du mois d'octobre, nous avons trois liaisons intérieures au Royaume-Uni qui disparaîtront automatiquement. Le Brexit dur pose la question de notre vision à long terme".

Boeing 737 Max

La compagnie est également confrontée à un autre problème : celui du retard de livraison des Boeing 737 Max, dont la flotte est clouée au sol après deux accidents. Au lieu des 50 appareils attendus, Ryanair ne devrait en réceptionner que 38 pour l'été 2020. De quoi contrarier les plans du dirigeant de la compagnie, qui n'exclut pas de nouvelles suppressions de postes pour atteindre son objectif de réduction des coûts de 2 % sur l'année.