EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Épidémie d'Ebola en RDC : un 2ème décès à Goma

Goma (République démocratique du Congo), 18 juillet 2019
Goma (République démocratique du Congo), 18 juillet 2019 Tous droits réservés REUTERS/Djaffer Sabiti
Tous droits réservés REUTERS/Djaffer Sabiti
Par Olivier Peguy
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un patient, infecté par le virus Ebola, est décédé à Goma, moins de trois semaines après un autre décès dans cette grande ville de l'est de la RDC.

PUBLICITÉ

Le virus Ebola a fait une deuxième victime dans l'est de la République démocratique du Congo... Un patient décédé à Goma, dans la nuit de mardi à mercredi quelques heures après son admission au centre de soins spécialisés.

C'est le deuxième décès lié à Ebola, en moins de trois semaines dans la grande métropole de l'est congolais.

Les autorités tentent de rassurer la population, en soulignant les efforts pour circonscrire l'épidémie.

« On a déjà fait la liste des contacts à haut risque, a expliqué Jean-Jacques Muyembe, coordinateur national de la riposte contre l'épidémie. Et dès (ce mercredi), on commencera à faire la liste des contacts de contacts. Et ces contacts seront vaccinés avec les vaccins qui se trouvent déjà sur place. »

Un an d'épidémie, et d'inquiétudes

Cela fait un an que cette région est confrontée à l'épidémie, qui a déjà fait 1800 morts en 12 mois.

La difficulté des médecins, en plus de la soigner la maladie, c'est de convaincre la population du bien-fondé du vaccin, et de la nécessité d'une hospitalisation dès les premiers symptômes.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a fait de l'épidémie d'Ebola une "urgence de santé publique de portée internationale" après la découverte d'un premier cas mi-juillet à Goma.

- avec agences -

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La RDC privée de hajj à cause de l'épidémie d'Ebola

L'OMS fournit toujours de l'aide aux hôpitaux de Gaza

La cyberintimidation augmente en Europe chez les enfants