Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Un nouveau gouverneur nommé à la tête de Porto Rico

Un nouveau gouverneur nommé à la tête de Porto Rico
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Comme il l'avait annoncé la semaine dernière, le gouverneur de Porto Rico Ricardo Rossello a démissionné ce vendredi 2 août, poussé par la rue après d'importantes manifestations.

Il a nommé, pour lui succéder Pedro Pierluisi, issu du même parti (Nouveau parti progressiste) et qui fut son adversaire lors de la primaire de 2016.

"J'assume cette responsabilité avec le plus grand respect pour notre peuple et notre système de gouvernance. Mon engagement indéfectible envers Porto Rico est aujourd'hui plus fort que jamais" a déclaré le nouveau leader de l'île lors de son premier discours.

La démission de Ricardo Rossello intervient après d'importantes manifestations. Le peuple a exigé son départ, sur fond d'accusation de corruption, de détournement de fonds et de propos homophobes et misogynes dévoilés en juillet par le Centre de journalisme d'investigation de Porto Rico.

La Chambre des représentants de l'île a approuvé à temps la nomination de son successeur avant le week-end, mais elle doit encore être validée par le Sénat, qui ne votera pas avant la semaine prochaine. Et le profil du nouveau gouverneur est loin de faire l'unanimité dans la rue comme chez les élus du parlement. Il est déjà accusé de conflit d'intérêt, pour avoir été membre du gouvernement portoricain et consultant pour l'organisme privé qui contrôle les finances publiques de l'île.

Bien que l'annonce du départ du gouverneur Rossello ait calmé les manifestants, beaucoup espéraient une refonte totale de son gouvernement.

"Nous sommes tous contre ce gouvernement corrompu et contre ceux qui le suivent. Nous sommes contre Pierluisi qui vient de prendre ses fonctions et qui travaille pour l'organisme de contrôle des finances de Porto Rico. Nous voulons quelqu'un qui a les mains propres. Et plus que tout, nous voulons un audit. Avec un audit, nous pouvons tout résoudre" estime un manifestant.